Sénégal: Basket-ball - L'AS Douanes a tout à gagner à la BAL, selon Cheikh Sarr

Dakar — L'AS Douanes, le représentant sénégalais à la Basketball Africa League (BAL), la Ligue africaine de basket-ball, doit prouver qu'elle a le niveau de cette compétition, a déclaré l'ancien sélectionneur national Cheikh Sarr.

"Il faut que l'équipe démontre d'abord qu'elle a sa place dans cette bulle", a souligné le technicien sénégalais. Il estime que l'AS Douanes n'a rien à perdre, mais tout à gagner dans ce tournoi.

La BAL a été lancée en 2020 par la Fédération internationale de basket-ball et la NBA, la principale ligue de basket-ball du monde, qui réunit des pays d'Amérique.

La première édition de la BAL va démarrer dimanche, à Kigali. Douze équipes africaines prennent part à la compétition.

Les Douaniers évolueront dans le groupe C en compagnie du Zamalek d'Egypte, du Ferroviário du Mozambique et du GS Pétroliers d'Algérie.

Les Douaniers se doivent d'être "ambitieux. Et connaissant leur coach, je sais qu'ils le sont et ont les moyens d'aller loin", a commenté Sarr, qui a été nommé récemment à la tête du basket-ball rwandais.

Parlant de la première édition de la BAL, il a tenu à signaler que les équipes y prenant part sont toutes de grande réputation. Les joueurs qui participent à ce tournoi se connaissent, selon Cheikh Sarr.

"Les équipes évoluant dans un championnat professionnel ou semi-professionnel ont un petit avantage dans la gestion managériale et une avance sur les autres", a-t-il remarqué, ajoutant que c'est le cas des sélections d'Afrique de l'Ouest.

Sarr tient à préciser que cette remarque ne doit pas affecter le projet de jeu des Douaniers. Il estime que le club sénégalais, comme pour tous les autres, doit imposer le respect dès le premier match.

"Il n'y a ni champion ni rang, c'est la BAL. Il faut savoir danser la musique imposée par le DJ, qui s'appelle compétence", a-t-il dit.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X