Cote d'Ivoire: Journées de l'Ordre national des pharmaciens - Yamoussoukro va accueillir la 8e édition du 20 au 21 mai

La 8e édition des Journées de l'Ordre national des pharmaciens de Côte d'Ivoire (Jonpci) se tiendra du 20 au 21 mai, à Yamoussoukro, sous le thème : « Covid-19 et la profession pharmaceutique ».

Dr Arounan Diarra, président de l'Ordre national des pharmaciens de Côte d'Ivoire, a donné cette information le 11 mai, au cours d'une conférence de presse au siège de l'organisation, aux II Plateaux.

Cette rencontre annuelle est une occasion pour les participants (pharmaciens de tout bord, industriels, pharmaciens d'officine, pharmaciens-fonctionnaires, pharmaciens des hôpitaux, enseignants-chercheurs, grossistes répartiteurs) de mieux appréhender les difficultés liées à leurs activités d'une part, et faire avancer le secteur en Côte d'Ivoire et dans l'espace sous-régional, d'autre part.

Justifiant le choix du thème, Dr Arounan Diarra a souligné qu'il est d'autant plus d'actualité qu'à l'instar des pays du monde entier, la Côte d'Ivoire a payé un lourd tribut à la pandémie de la Covid-19. « Les contours de cette maladie ne sont pas encore maîtrisés par nos scientifiques. Son volet traitement est soutenu par l'action des pharmaciens. Un nouvel élément, à savoir la vaccination, est entré en ligne de compte. Il y a beaucoup de polémiques autour du vaccin. En tant que spécialistes, les pharmaciens se doivent de s'informer suffisamment au cours de ces journées afin de mieux informer les populations qui viendraient vers eux, dans les officines, sur le vaccin, s'il est sûr, la fréquence des injections et s'il est gratuit, surtout », a expliqué Dr Diarra. Et d'ajouter qu'au cours des Jonpci, les acteurs du secteur pharmaceutique seront instruits sur la prise en charge thérapeutique d'un patient de la Covid-19, la fréquence d'administration et comment se prémunir par le vaccin.

Le président de l'Ordre a également précisé que ses collègues se sont pleinement investis dans la lutte contre la pandémie et a invité les populations au strict respect des mesures barrières ; non sans révéler que la corporation a surtout apporté une contribution de 215 millions à la lutte contre la pandémie.

Dr Dah-Dosso Olga, présidente du comité d'organisation, a donné un avant-goût des prochaines assises de Yamoussoukro. Lesquelles seront enrichies, à l'en croire, par des débats, des panels, des thématiques sur la question de succession en pharmacie (en cas de décès), l'annexe fiscale, la résistance microbienne.

L'inauguration du siège du Conseil régional de l'Ordre des pharmaciens à Yamoussoukro, un gala de bienfaisance au profit de deux orphelinats (Agnibilekro et Kotobi) et l'équipement du centre de rééducation du premier orphelinat cité, sont autres temps forts des rencontres de la capitale politique.

Plusieurs pays y sont attendus, notamment le Burkina Faso et le Mali. Tout en rassurant du strict respect des mesures barrières au cours de ce rendez-vous de Yamoussoukro, Dr Mossokro a invité les pharmaciens à une mobilisation massive pour la réussite de l'évènement. « Nous attendons 600 pharmaciens », a-t-elle conclu.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X