Algérie: ANSS - 27 secteurs sauvegardés au niveau national

Alger — L'Agence nationale des secteurs sauvegardés (ANSS) veille à la préservation du caractère patrimonial du secteur sauvegardé et à la mise en œuvre du Plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés (PPSMVSS) à travers 27 secteurs établis et délimités au niveau national en vue de la protection, la restauration, la réhabilitation et la mise en valeur de leur caractère historique, urbanistique, architectural et esthétique.

A ce propos, la Directrice de l'ANSS, Karima Sadki, a rappelé que les secteurs sauvegardés "sont des ensembles immobiliers urbains ou ruraux habités, présentant un intérêt historique ou artistique justifiant leur protection et réhabilitation", rappelant l'établissement et la délimitation de 25 secteurs sauvegardés en vertu de décrets exécutifs publiés au Journal officiel, dont trois en février dernier.

Evoquant, dans le même sens, l'adoption depuis 2012 de plans permanent de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés de la Casbah d'Alger, de la Vieille ville de Constantine, de la Casbah de Dellys (Boumerdès) et la Vieille ville de Nedroma (Tlemcen), Mme. Sadki a fait état de la promulgation à venir de décrets exécutifs portant plans permanents de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés situés dans les Vieilles villes de Mila, Ténès et Laghouat.

S'agissant des missions de l'Agence en matière de mise en oeuvre du PPSMVSS, Mme. Sadki a cité "l'accompagnement technique des services de la wilaya en charge du dossier de la Casbah", déplorant "des travaux non autorisés et non conformes entrepris par des citoyens au niveau d'anciennes bâtisses et des maisonnettes (Douirette)".

Dans de tels cas, le rôle de l'Agence se limite au signalement aux autorités locales compétentes (wilaya et commune de la Casbah), a-t-elle ajouté.

Lire aussi: Impérative valorisation économique des sites et monuments archéologiques du pays

Par ailleurs, la Directrice de l'ANSS a tenu à rappeler les différentes compagnes de sensibilisation en direction des habitants sur l'importance de préserver le secteur sauvegardé de la Casbah, de protéger ses monuments historiques classés ainsi que sur les techniques de maintenance des vieilles bâtisses. Elle a cité, dans le même contexte, d'ateliers organisés au profit des enfants afin de les conscientiser sur l'importance de préserver le patrimoine historique de la Casbah, reflet de l'identité culturelle et urbaine d'Alger.

Pour ce qui est d'autres secteurs sauvegardés, Mme. Sadki a fait état d'un projet d'ouverture d'annexes de l'ANSS au niveau des villes antiques de Constantine, Dellys, Mila et Ténès en vue d'assurer le suivi et la programmation des interventions.

Liste des 27 secteurs sauvegardés

Depuis 2005, pas moins de 27 secteurs sauvegardés ont été créé sur le territoire national et placés sous tutelle de l'Agence nationale des secteurs sauvegardé pour en préserver les biens culturels.

Les 27 secteurs sauvegardés sont:

Casbah d'Alger (105 ha)

La veille ville de Constantine (85.93 ha)

La veille ville Sidi El Houari à Oran (70 ha)

La veille ville d'Annaba (18ha)

La veille ville de Tlemcen (51 ha)

La veille ville de Nedrouma à Tlemcen (23 ha)

La veille ville de Béjaia (70 ha)

La veille ville de Dellys dans la wilaya de Boumerdès (171 ha)

La veille ville de Tenès dans la wilaya de Chlef (12 ha)

La veille ville de Mila (38 ha)

La veille ville de Mostaganem (103 ha)

La veille ville de Medea (35 ha)

La veille ville de Tamentit dans la wilaya d'Adrar (502 ha)

La veille ville de Miliana dans la wilaya d'Ain Defla

La Qalâa de Beni Rached dans la wilaya de Relizane

Le village d'Ait El Kadi dans la wilaya de Tizi-Ouzou

La vallée du Mzab à Ghardaïa

Ksar Tamerna dans la wilaya d'El Oued

Les quartiers d'El Aâchech et Msaba dans la wilaya d'El Oued

Le vieux ksar de Laghouat

Le Ksar de Temacine à Ouargla

La Qalâa de Beni Abbes à Bejaia

Les ksour d'El Mizane, Ouzelouaz et Adjahil à Djanet.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X