Congo-Kinshasa: Troubles à la fin du Ramadan - 32 musulmans jugés en procédure de flagrance

Trente-deux musulmans comparaissent depuis vendredi 14 mai après-midi dans une procédure de flagrance devant le Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Ils ont été arrêtés la veille, après des échauffourées entre deux camps de cette religion qui se disputent le leadership.

Ils sont accusés notamment d'association de malfaiteurs, destruction méchante, rébellion, coups et blessures volontaires.

La fin du jeûne de Ramadan s'est soldée par des actes de violence entre deux camps rivaux de la Communauté musulmane à Kinshasa. Il y a eu plusieurs blessés graves entre policiers et fidèles musulmans.

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X