Congo-Brazzaville: Santé publique - Les médecins stagiaires venus de Cuba rassurés

La ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, a échangé avec le collectif des médecins formés à Cuba qui se trouvent en stage de consolidation des connaissances dans les hôpitaux du pays. Elle a éclairé la lanterne de ces derniers sur leur contrat avec le service public.

« La prime forfaitaire de stage est de 15000FCFA par mois et celle de panier de 25000FCFA par mois versée par les structures de santé ayant reçu les stagiaires », a précisé la ministre Jacqueline Lydia Mikolo.

Elle a dissipé les incompréhensions liées à l'organisation administrative, logistique et financière des médecins, au paiement des primes forfaitaires, à l'intégration à la fonction publique et à la remise des diplômes. Ces problèmes ont été au coeur de la grève, lancée il y a quelques jours, par ces jeunes médecins.

Dans une note circulaire signée de la ministre de la Santé en date du 12 mai de l'année en cours, il est souligné qu'en fonction de l'organisation interne de chaque hôpital, les médecins stagiaires vont également percevoir les primes de garde, la quote-part sur les consultations et les actes lorsque ces prestations de soins sont réellement effectuées en autonomie et non pas en apprentissage.

En rappel, c'est le 8 février dernier que ces médecins stagiaires ont été mis à la disposition des structures sanitaires pour consolider leurs compétences. Ils ont été affectés dans les hôpitaux d'Owando, d'Oyo dans la Cuvette, de Nkayi dans la Bouenza et de Dolisie dans le Niari, de Loadjili, de Tié-Tié, Adolphe Cisé et l'hôpital militaire à Pointe-Noire... L'hôpital Blanche-Gomes à Brazzaville a aussi reçu ces médecins.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X