Afrique de l'Ouest: Coopération - La banque de la CEDEAO annonce le renforcement de sa relation avec la Côte d'Ivoire

Le Chef de l'État, Alassane Ouattara, a échangé, le mercredi 12 mai, au cours d'une audience à la Présidence de la République au Plateau, avec George Agyekum Nana Donkor, président de la Banque d'investissement et de développement de la Cedeao (Bidc). Les discussions ont tourné autour de la coopération entre l'institution bancaire sous-régionale et la Côte d'Ivoire.

« Nous sommes là ce matin pour renforcer cette coopération et pour permettre à la banque de continuer ses investissements en vue de réaliser les objectifs du plan stratégique en cours d'élaboration », a indiqué le président de la banque de la Cedeao à sa sortie d'audience.

Il a souligné que sa présence en Côte d'Ivoire s'explique par le fait qu'il entend consolider les relations de son institution avec le gouvernement ivoirien. « Nous réitérons notre engagement à soutenir le gouvernement ivoirien dans sa stratégie de développement, dans le cadre de la réalisation de ses projets de développement », a fait savoir le banquier.

Il a informé que douze projets financés par la Bidc sont en cours d'exécution en Côte d'Ivoire. « Nous assurons les facilités de décaissement de la réalisation de ces projets », a-t-il assuré. « La Côte d'Ivoire est un pays stratégique pour la banque », a-t-il fait savoir.

Pour le Ghanéen George Agyekum Nana Donkor, cet élan de redynamisation de la coopération avec la Côte d'Ivoire n'est pas fortuit. Il a affirmé que le marché financier ivoirien reste dynamique et très porteur. « Avec le dynamisme de l'économie ivoirienne, nous pensons que le pays reste le premier marché pour la région (...) », a-t-il argué.

Il s'est donc réjoui de la concordance de vue de la banque avec les objectifs du développement de la Côte d'Ivoire. « Le plan stratégique 2021-2025, en cours d'élaboration, nous indique trois piliers (industrie, digitalisation, développement humain) en parfaite concordance avec les priorités stratégiques de ce pays phare de la sous-région », a-t-il révélé.

Autre bon point de la Côte d'Ivoire qu'il a tenu à relever, la gestion de la dette publique. Il a salué cette autre performance en affirmant qu'elle demeure un exemple dans la sous-région. « C'est donc l'occasion pour nous de voir avec la Côte d'Ivoire les leçons qu'on peut en tirer pour les partager avec les autres pays, au sein de la Cedeao », a-t-il fait remarquer.

Le patron de la Bidc a, par ailleurs, traduit sa reconnaissance et celle de son pays au Chef de l'État et au ministre ivoirien du Plan, Kaba Nialé, pour le soutien dont il a bénéficié lors de sa désignation au poste de président de la Bidc.

La Banque des investissements de la Cedeao a été créée en même temps que la Commission de la Cedeao, en 1975. Son objectif est de financer le développement des États membres. La Côte d'Ivoire est le 3e actionnaire de la Banque.

La ministre Kaba Nialé représente la Côte d'Ivoire au sein du Conseil des gouverneurs. Aussi était-elle présente à cette audience.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X