Afrique: Ligue africaine de Basket - Le GS Pétroliers dans la peau de l'outsider

ALGER - Le GS Pétroliers, représentant algérien en Ligue africaine de basket-ball (BAL), dont le coup d'envoi de la saison inaugurale sera donné dimanche dans la "bulle" de Kigali (Rwanda), abordera le tournoi avec l'ambition de passer au 2e tour, en profitant de son statut d'outsider pour surprendre ses adversaires dans le groupe C.

"C'est une mission difficile qui nous attend face aux meilleures équipes du continent, les joueurs sont motivés pour réussir une belle performance à Kigali. Nous allons profiter de notre statut d'outsider, pour surprendre nos adversaires en poule et décrocher notre billet pour les quarts de finale", a déclaré à l'APS l'entraîneur du GS Pétroliers, Sofiane Boulahia.

La première édition de la BAL, une nouvelle ligue professionnelle, fruit d'un partenariat historique entre la Fédération internationale (FIBA) et la Ligue nord-américaine (NBA), se disputera dans une "bulle" à Kigali avec un protocole sanitaire très strict pour les 12 équipes participantes, pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Versés dans le groupe C, les basketteurs du GSP, qui ont repris l'entraînement collectif mercredi, après avoir observé la quarantaine imposée par les organisateurs, débuteront le tournoi face à l'AS Douanes du Sénégal lundi (13h00 algériennes), avant d'enchaîner face aux Egyptiens du Zamalek mercredi (20h00) et de boucler la phase de poules face au Ferroviario Maputo du Mozambique, samedi prochain (13h00).

"Nous sommes la seule équipe à l'arrêt depuis plus d'un an. Les onze autres équipes participantes ont repris la compétition dans leurs pays respectifs. Notre équipe aborde le tournoi avec un handicap majeur, à savoir le manque de compétition et ça ne sera pas évident de rivaliser avec les meilleures équipes africaines", a estimé le coach du GSP.

Concernant les futurs adversaires du GSP, Boulahia a fait savoir qu'il s'est attelé, en compagnie de son staff, à rassembler "le maximum d'informations" sur eux avant le début du tournoi.

Côté effectif, le GSP prend part à cette compétition avec une équipe 100% algérienne, renforcée par l'international Mohamed Harat, élu meilleur joueur étranger de la Ligue saoudienne de basket (SBL) pour la saison 2020-2021 avec d'excellentes statistiques (29,1 points, 17,1 rebonds et 4,4 passes).

De son côté, le capitaine de la formation algérienne, Mustapha Adrar, a estimé que ce rendez-vous est une "opportunité pour les basketteurs algériens de dévoiler leur talent face aux meilleurs clubs africains", soulignant que ses coéquipiers sont déterminés à créer l'exploit à Kigali.

Reportée à plusieurs reprises à cause de la pandémie de coronavirus, la 1re édition de la BAL se jouera avec un format de compétition ajusté, qui comptera 26 matchs au total.

Le tournoi débutera avec une phase de groupes (trois groupes de quatre équipes), dont les huit meilleurs, soit les deux premiers de chaque poule et les deux meilleurs troisièmes, se qualifieront pour la phase finale à élimination directe.

La finale de la BAL a été programmée le 30 mai dans la Kigali Arena, qui abritera toutes les rencontres du tournoi.

Le groupe A est composé de l'US Monastir de Tunisie, de Rivers Hoopers du Nigeria, du GNBC de Madagascar et des Patriots du Rwanda, alors que l'AS Salé du Maroc, l'AS Police du Mali, les FAP du Cameroun et Petro Luanda d'Angola forment le groupe B.

Le basket-ball algérien sera également représenté au sifflet, avec le referee international Sofiane Si Youcef qui a été retenu dans la liste des 22 arbitres africains qui officieront durant cette compétition.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X