Ile Maurice: CWA - 218 recrues pour réparer les tuyaux

Ils sont 218 à avoir été recrutés comme General workers à la Central Water Authority (CWA) cette semaine, après les 69 plombiers d'il y a quelques mois. Quelle est la raison de ces recrutements ? «Pour répondre plus promptement aux appels de la population surtout par rapport aux tuyaux cassés».

Il est vrai que les conduits d'eau à Maurice ont la fâcheuse tendance de se rompre ou à fuir, même si elles sont en polyéthylène. Peut-être en raison des mauvaises installations, à l'air libre par exemple, quand on aurait pu les enterrer ? Un ingénieur pense que certains contracteurs bâclent souvent le travail.

Justement, ces recrues remplaceront-elles ces contracteurs, qui obtiennent aussi des contrats pour la réparation et qui coûtent cher à la CWA ? Une source dit l'ignorer car le lobby des contracteurs est puissant. Augmenter le nombre d'employés sans résilier les contrats des prestataires privés, n'aggravera-t-il pas la situation financière de la CWA ? En réponse à une question du député mauve Adil Ameer Meea mardi dernier sur les Rs 3.9 milliards de dettes de la CWA, le ministre des Finances l'a attribué au Covid-19 et a promis «d'apurer» les finances, sans en dire davantage.

Il semblerait en tout cas que ces recrues viennent, pour la plupart, de la circonscription numéro 4. Un haut cadre de la CWA nous déclare ne pas être au courant. Peut-être une petite question parlementaire... ? En tout cas, les interviews et autres formalités ont été faites cette semaine à une cadence soutenue. Certains candidats sont venus au quartier général accompagnés de leur famille, ce qui a fait une foule. Et pas de distanciation physique, ni de masque parfois, se plaignent certains employés. L'essentiel n'est-il pas de se faire bien voir ?

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X