Cote d'Ivoire: 15 mai - Journée internationale des familles

Au cours des années 1980, les Nations unies se sont de plus en plus intéressées aux questions concernant la famille. En 1983, le Conseil économique et social, sur recommandation de la Commission du développement social à sa 28e session, a adopté une résolution (E/Res/1984/23) sur le rôle de la famille dans le processus du développement, dans laquelle il prie notamment le Secrétaire général « de promouvoir auprès des décideurs et du public une meilleure connaissance des problèmes et des besoins de la famille, ainsi que des moyens efficaces d'y faire face ».

Le 29 mai 1985, dans sa résolution E/Res/1985/29, le conseil a invité l'Assemblée générale de l'Onu à étudier la possibilité d'inscrire à son ordre du jour une question intitulée « Les familles dans le développement » afin de prier le Secrétaire général de lancer un processus de développement de la prise de conscience globale des problèmes axés sur les gouvernements, les institutions intergouvernementales et non gouvernementales et l'opinion publique.

L'Année internationale de la famille a été proclamée par l'Assemblée générale des Nations unies, dans sa résolution A/RES/44/82 du 9 décembre 1989.

En 1993, l'Assemblée générale, dans sa résolution A/Res/47/237, a proclamé le 15 mai de chaque année, Journée internationale des familles, afin de mieux faire connaître les questions liées à la famille et d'accroître la connaissance des enjeux sociaux, économiques et démographiques qui les affectent.

Les familles ont un rôle important à jouer dans la santé et le bien-être des enfants. Les familles peuvent améliorer les conditions de santé des enfants en leur assurant un soutien affectif, notamment grâce à des visites médicales préventives ou des soins, à travers des vaccinations ou des traitements adéquats et en temps opportun.

En Côte d'Ivoire, il y a des avancées notables

En Côte d'Ivoire, la famille est une institution qui est au cœur de la politique du gouvernement. Ainsi, la Constitution ivoirienne, en son article 31, stipule que : « la famille est la cellule de base de la société » ; ce qui réaffirme la cohérence entre la volonté politique et la dynamique internationale, en matière de promotion de la famille.

La Côte d'Ivoire a conduit une politique audacieuse en vue d'améliorer les conditions sociales des familles. Des avancées économiques et sociales notables ont été enregistrées dans de nombreux domaines. Il s'agit notamment : d'un meilleur accès des familles aux services sociaux de base que sont l'eau potable (80,7% des ménages raccordés en 2016), l'électricité (81% des ménages raccordés en 2017), le transport, la santé, la protection sociale, l'éducation, de l'amélioration du cadre de vie grâce aux investissements importants dans les infrastructures.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X