Cote d'Ivoire: Médias - Le Synappci invite l'Etat à réorganiser les états généraux de la presse

Le Syndicat national des professionnels de la presse en Côte d'Ivoire (Synappci) a effectué sa rentrée syndicale le vendredi 14 mai, au complexe hôtelier Paris village, à Bingerville, autour du thème : « Médias et précarité en Côte d'Ivoire, agir pour sortir de l'impasse ».

La rencontre qui a porté essentiellement sur les problèmes liés aux conditions de vie et de travail des acteurs de ce secteur, s'est déroulée en présence des membres dudit syndicat, de structures sœurs (Humanisme, Dignité, etc.) et d'autres organisations.

Elle a pour objectif, selon Guillaume Gbato, secrétaire général du Synappci, de passer en revue les difficultés que rencontrent les acteurs de ce secteur en vue d'apporter des solutions idoines. Elle consiste également à contribuer et à améliorer les conditions de vie et de travail des acteurs des médias.

Pour le secrétaire général, le moment est venu pour que les médias se remettent en cause en vue de mener la réflexion pour faire avancer les lignes. Guillaume Gbato a déploré le fait que la convention collective signée en 2008 ne soit pas respectée. « Aujourd'hui, la convention collective n'est pas respectée, ni les lois, ni les cahiers de charges », a-t-il déploré.

Il a saisi l'occasion pour appeler à la mobilisation générale dénommée « La grande marche de solidarité » afin d'interpeller les uns et les autres sur les difficultés que vivent les acteurs de ce corps de métier. Avant, il a exhorté l'État de Côte d'Ivoire à réorganiser des états généraux de la presse à l'effet de mettre les dossiers à plat.

Guindo Dogolou, opérateur économique et représentant le parrain de la cérémonie, Touré Hamed Bouah, Pdg de Sophia SA, a félicité et encouragé les syndiqués dans le combat qu'ils mènent pour le bonheur et le bien-être du secteur des médias en général et en particulier ses membres.

Il a ensuite dit sa volonté à accompagner les initiateurs pour consolider les acquis.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X