Ile Maurice: Promesse d'emploi contre une somme de Rs 20 400 - Une employée de l'hôpital SSRN dans le box des accusés

Elle devait plaider coupable ou non-coupable ce mardi 11 mai devant la division financière de la Cour intermédiaire. Cela, dans le cadre d'un procès qui lui a été intenté en vertu des articles 7 (1) et 2 de la Prevention of Corruption Act (PoCA).

Sauf que l'accusée, en l'occurrence Omeswary Roopnauth, connue comme Reshma. a brillé par son absence et du coup, la magistrate Nalini Senevrayar-Cunden a fixé une nouvelle date, soit le 27 mai, pour sa prochaine comparution.

C'est une affaire qui remonte au 8 avril 2017. Selon l'acte d'accusation, Omeswary Roopnauth, qui était employée à l'hôpital SSRN comme 'Health Care Assistant' aurait obtenu une somme de Rs 2800 de la part d'un dénommé P.K.J. L'accusée de 40 ans aurait promis qu'elle utiliserait son influence pour que le mari de cette dernière puisse obtenir un emploi comme jardinier à l'hôpital SSRN.

L'habitante de Belle Vue Maurel aurait récidivé pendant le même mois en promettant à une autre femme qu'elle pourrait l'aider à obtenir le travail d'attendant dans un hôpital. En se faisant, elle aurait soutiré une somme de Rs 2200.

Omeswary Roopnauth est également accusée d'avoir le 8 mai de la même année, reçu une gratification de Rs 3700 afin d'utiliser son influence fictive sur un employé du Mauritius Examinations Syndicate pour que ladite personne obtienne un emploi dans un hôpital.

Une autre présumée victime lui aurait remis la même somme de Rs 3700 pour l'octroi d'un travail comme chauffeur à l'hôpital.

Un couple lui aurait remis le montant de Rs 8000 en mai 2017 pour qu'elle effectue la même démarche.

Neuf témoins ont été assignés lors de ce procès et la fonctionnaire a retenu les services de Me Tony Gokhool.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X