Ile Maurice: Fusillade mortelle de Fakhoo le 20 janvier - Trou de mémoire d'Ajmal Aumeeruddy

«Je ne me souviens pas où je suis allé exactement le 20 janvier. »

Après avoir été confronté aux questions portant sur ses mouvements le 12 janvier 2021 lors de sa précédente convocation au siège de la Major Crime Investigation Team (MCIT), Ajmal Aumeeruddy qui répond d'une accusation provisoire d'assassinat été appelé à fournir des explications ce mercredi 12 mai sur ses déplacements le jour où Manan Fakhoo s'est fait tirer trois coups de balle à Beau-Bassin.

Alors que les enquêteurs lui demandent de révéler ses trajets le 20 janvier entre 14 et 22h30, le suspect répond qu'il se souvient seulement quitter sa maison pour se rendre à des séances de prière.

Pressé de questions, il devait répondre, en présence de ses hommes de loi, Yousuf Mohamed, Senior Counsel, et Yousuf Ali Azaree qu'il ne peut rappeler les endroits auxquels il s'est rendu pendant cette heure spécifiée. Toutefois, il concède qu'il est sorti le 19 janvier, soit la veille de l'assassinat pour déposer ses enfants.

Pour rappel, parmi les dix suspects dans cette affaire, Ajmal Aumeeruddy est soupçonné d'être celui qui a abattu l'habitant de Beau-Bassin dans la nuit du 20 janvier.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X