Sénégal: Quarts de finale aller de la Coupe CAF - Coton sport-Jarraf dimanche (15h) à Raroua

Une première manche à bien négocier

Le Jaraaf de Dakar est à Garoua pour préparer son match aller des quarts de finale de la Coupe Caf contre le Coton Sport. L'entraîneur Cheikh Guèye et ses joueurs qui ont débarqué hier dans cette ville du nord du Cameroun comptent ramener un bon résultat avant la manche retour le 23 prochain.

Après la phase de groupe qui l'a vu terminer en tête avec 11 points devant le Cs Sfax, le Jaraaf va à l'assaut du Coton Sport de Garoua pour une première manche qui sera déterminante dans l'avenir de ces deux équipes pour la suite de la compétition. Le match se jouera demain à 15h au stade Roumdé Adjia de Garoua qui compte 25.000 places. Mais les deux équipes seront habitées par le même espoir : celui de franchir le cap des quarts de finale de cette coupe Caf.

Sénégalais et Camerounais ont bataillé ferme pour se sortir des matches de groupe, et il est exclu pour eux de s'arrêter en si bon chemin : le Jaraaf avec un parcours presque parfait entaché par une seule défaite lors de la première journée dans le groupe C contre l'Étoile du Sahel à Tunis et le Coton Sport qui a totalisé trois victoires et trois défaites dans le groupe B et dépassé de peu au classement la Renaissance sportive de Berkane (9 points contre 8). Après l'euphorie de la qualification, place maintenant aux matchs à résultat immédiat. Et là, pas de calcul pour passer, il faut gagner pour décrocher la qualification.

Ce Coton Sport-Jaraaf sera aussi l'opposition de deux équipes aux trajectoires différentes dans leurs championnats locaux. Car si les «Vert et blanc» connaissent quelques difficultés pour bien figurer en Ligue 1 (10e avec 19 pts en 13 matchs), le Coton Sport caracole quant à lui dans le championnat camerounais où il occupe la première place (17 pts après 8 journées avec 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite) devant le Canon de Yaoundé. Toutefois, au plan africain, le Jaraaf a montré qu'il était plus solide que son adversaire.

Fébriles en Ligue 1 sénégalaise, les hommes de Cheikh Guèye ont fait preuve de caractère et de solidité dans cette compétition de la Coupe Caf aussi bien pendant les préliminaires que dans les phases de poule. Mais cette double confrontation avec le club camerounais sera d'un autre calibre et le rendez-vous de demain devrait donner un aperçu des possibilités de l'un ou l'autre à se transcender. Le Coton Sport de Garoua, finaliste de la Coupe Caf en 2003 et finaliste de la Ligue des champions en 2008, a été demi-finaliste de cette Coupe Caf en 2013.

C'est dire que le Jaraaf va vers un adversaire qui s'y connaît en termes de compétitions africaines. En novices aux dents longues, les poulains de Cheikh Guèye ont joué sans complexe durant leur parcours et entendent continuer sur cette lancée. Mais le coach du Coton Sport, Souleymanou Aboubakar, rassure que son équipe travaillera dur et corrigera les erreurs commises lors des matchs de la phase de poules de la Coupe de la Caf. À son avis, Coton Sport n'a pas le choix à ce stade de la compétition, car tous les adversaires sont d'égale valeur. «Pour prétendre atteindre la finale, il faut impérativement battre tous ses adversaires et nous devons travailler extrêmement dur si nous avons l'intention d'aller le plus loin possible dans cette compétition», déclarait-il, après le tirage des quarts de finale. «Nous sommes conscients que ce ne sera pas facile. Le Jaraaf du Sénégal est une très bonne formation qui joue pour la première fois à ce stade de la compétition, mais notre ambition est d'aller le plus loin possible», a-t-il ajouté. Pour cette première confrontation, le match sera dirigé par un trio seychellois composé de Bernard Hensel Camille qui sera assisté par ses compatriotes Hensley Danny Petrousse et James Fredrick Emile.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X