Sénégal: Sédhiou - Célébration de l'Eïd El-Fitr sous le signe de la concorde - L'imam Ratib fustige l'homosexualité et sollicite l'achèvement de la mosquée

L'immense majorité de la communauté musulmane de la région de Sédhiou a célébré la fête de l'Eïd El-Fitr avant-hier, jeudi 13 mai. L'imam ratib de la grande mosquée, El Hadji Boubacar Dramé, a exhorté les fidèles à poursuivre les bonnes pratiques mais à lutter contre des actes contre-nature au rang desquels il a cité l'homosexualité qui monte en puissance dans la région de Sédhiou.

L ors de la prière des deux «rakats» pour célébrer l'Eïd El-Fitr marquant la fin du mois béni de Ramadan Mubarack, l'affluence était grande, jeudi dernier, à la grande mosquée de Sédhiou, tout comme dans le reste des autres lieux de prière à l'intérieur de la région. A la grande mosquée, la prière est dirigée par l'imam ratib, El Hadji Boubacar Dramé.

Dans son prêche, le guide religieux est largement revenu sur les faits de société qui ébranlent la cohésion sociale. A ce titre, il a invité les populations à l'adoption de comportements attachés aux valeurs de solidarité, de pardon, de travail bien fait, d'engagement citoyen dans les programmes de développement y compris les initiatives privées, entre autres.

Au sujet des comportements toujours, l'imam ratib de Sédhiou, El Hadji Boubacar Dramé, a fustigé la montée en puissance de l'homosexualité dans la région de Sédhiou, qui, selon lui, est contraire aux bonnes mœurs et aux recommandations de Dieu ; c'est pire que toute autre forme de l'animalité chez les humains, a-t-il fait observer avec impétuosité.

Dans un tout autre registre, le guide religieux a exhorté les pouvoirs publics à soutenir la dynamique de l'emploi des jeunes pour combattre l'oisiveté, la pauvreté et autres vices qui abiment la société actuelle. Aux jeunes, il demande de faire montre de volonté par la formation et le sérieux, sans complexe, et de s'investir dans des créneaux porteurs de revenus.

Par ailleurs, imam Boubacar Dramé s'est réjoui des efforts de l'Etat en cours dans la région de Sédhiou notamment la réalisation des routes, l'éclairage public, l'EPS2 de Sédhiou, les structures de formation ; mais il s'empresse de solliciter l'achèvement des travaux de construction de la grande mosquée de Sédhiou jusque-là sous abris provisoire.

Enfin, l'imam ratib a exhorté les fidèles musulmans à poursuivre les œuvres de bienfaisance, de spiritualité et de respect des règles sociales pour veiller, dit-il, à l'équilibre de nos foyers, à la paix et au mieux-être en permanence.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X