Centrafrique: Précisions sur l'arrestation de l'ex-ministre Dieudonné Ndomaté

En Républicaine centrafricaine, l'ancien ministre du Tourisme, des Arts et de la Culture, Dieudonné Ndomaté, a été arrêté à Bouca, dans le nord du pays, en début de semaine, puis reconduit dans la capitale, Bangui, pour sa participation présumée à la rébellion.

L'information a été confirmée, vendredi 14 mai, par le parquet. Appartenant à la branche « Ngaïssona » du mouvement anti-balaka, il était entré au gouvernement suite aux accords de Khartoum, en février 2019, entre le pouvoir et les principaux groupes armés. Joint par RFI, le procureur général près la Cour d'appel de Bangui, Eric-Didier Tambo, nous donne des précisions sur les circonstances de l'arrestation de Dieudonné Ndomaté.

« Au commencement du processus électoral, il a quitté Bangui le 16 pour Batangafo, sous prétexte qu'il repartait là-bas pour battre campagne et être candidat aux élections législatives. Malheureusement, il est parti avec les véhicules de l'État, les a remis à la rébellion... et il a combattu avec la rébellion jusqu'à ce qu'elle ait été défaite. Maintenant, il était obligé de se rendre. Donc, son épouse est partie le rechercher et c'est en route, à partir de Bouca, qu'il a été arrêté par les officiers de la police judiciaire de Bouca. », précise-t-il.

« On va d'abord l'interroger sur cela et puis, sur les évènements de la CPC puisqu'il a combattu pendant cinq mois, étant donné qu'il a été arrêté au mois de mai et que la rébellion avait commencé, depuis décembre. Sur tous ces faits-là, on va l'interroger et sans doute qu'il passera avec les autres, lors de la session criminelle que nous allons organiser », a ajouté le procureur.

A La Une: Centrafrique

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X