Congo-Brazzaville: Aménagement du territoire - L'évolution du processus de la réforme expliquée à Guy Loando

La réforme de l'aménagement du territoire vise à doter le pays des outils et instruments de planification spatiale dont la politique nationale d'aménagement du territoire (PNAT), la loi relative à l'aménagement du territoire, le schéma national d'aménagement du territoire (SNAT) et les guides méthodologiques pour l'élaboration des plans provinciaux d'aménagement du territoire (PPAT) et des plans locaux d'aménagement du territoire (PLAT).

Le ministre d'Etat de l'Aménagement du territoire, Me Guy Loando Mboyo, a accordé le 13 mai une audience au secrétaire exécutif du Fonarred, Félicien Mulenda.

Au cours de cet entretien, Félicien Mulenda a indiqué que le processus de la réforme de l'aménagement du territoire est bloqué à la suite du gel de financement. Il a plaidé pour que le ministre d'Etat puisse prendre à bras le corps ce processus. « Nous sommes venus rendre compte au ministre d'Etat de l'évolution de la réforme de l'aménagement du territoire. Nous sommes venus parler de quelques petits soucis qui se posent et qui ont fait qu'une partie de ressources soit gelée», a-t-il dit.

Actuellement, a-t-il souligné, ce processus est en pleine évaluation. Félicien Mulenda a, par ailleurs, émis le vœu de voir cette évaluation aboutir à de bonnes conclusions pour un dénouement heureux de la réforme de l'aménagement du territoire. « Il ya une évaluation qui est en cours. Nous espérons qu'avec les conclusions positives de cette évaluation, on va dégeler cette partie de ressources pour permettre à ce que cette réforme soit complètement financée», a poursuivi Félicien Mulenda.

Pour le secrétaire exécutif du Fonarred, la réforme de l'aménagement du territoire est une réforme centrale car, a-t-il expliqué, c'est l'aménagement du territoire qui doit définir les arbitrages en ce qui concerne l'utilisation de l'espace et de terre.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X