Sénégal: Coincidence Korité et Ascension 2021, Covid-19, conflit Israelo-Palestinien - Le «prêche» du président Macky Sall

Pour la deuxième année consécutive, le président de la République et les fidèles musulmans de la capitale sénégalaise sont sevrés de la prière de l'Aïd El-Fitr ou Korité à la grande mosquée de Dakar fermée depuis l'avènement de la Covid-19 dans notre pays, en mars 2020, assorti de nombreuses mesures de restriction pour combattre la maladie.

Le président de la Macky Sall qui a effectué, cette année aussi la prière chez lui à Mermoz, le jeudi 13 mai 2021, s'est adressé, quelques heures plus tard, à la Nation, à travers la Rts1.

En plus de rendre grâce à Dieu de formuler des prières pour l'éradication de la maladie, Macky Sall a évoqué la situation des Palestiniens, la coïncidence de la fête de Korité avec l'Ascension qui, selon lui, un signe du destin. Déjà, une partie de la communauté musulmane sénégalaise a sacrifié à cette tradition islamique la veille, mercredi 12 mai, à l'appel de la Coordination des musulmans du Sénégal, qui a annoncé que le croissant lunaire avait été aperçu au Mali, au Niger et en Côte d'Ivoire.

«En cette journée de Korité qui marque la fin du mois béni de Ramadan, je voudrais vous présenter mes vœux de bonne fête. Après un mois de pardon, un mois de pénitence, prions Allah (Soubhanahou Wa Ta'ala) pour qu'Il accepte nos dévotions et nos prières», a d'emblée prié le président Macky Sall.

ESPOIR ET PRIERE POUR VAINCRE DEFINITIVEMENT LA COVID-19

Revenant sur la Covid-19 qui sévit toujours, le chef de l'Etat a déclaré : «Cette fête de Korité se passe dans un contexte singulier, c'est celui de la pandémie de Covid-19. Une pandémie qui fait que nous n'avons pas eu la liberté de pratiquer nos religions comme de coutume. Cette pandémie fait également que nous sommes en pleine guerre et nous continuons ce combat pour vaincre la maladie. Nous avons fait de gros efforts. Je voudrais ici, saluer les efforts de toute la communauté nationale qui se voient à travers toutes les communautés, avec les élus, avec les chefs religieux, les chefs coutumiers, les populations elles-mêmes partout, la société civile, la société politique, cette convergence nationale autour du combat contre la Covid19. C'est la raison pour laquelle, depuis le 02 mars, nous avons suivi, par nos services de santé près de 20 000 cas qui ont séjournés dans des établissements hospitaliers, dans des centres de confinement.

Aujourd'hui, plus de 13 000 parmi eux, parmi ces contacts, sont retournés chez-eux. Nous avons eu à date 3047 personnes qui ont été infectées par le virus dont 1455 aujourd'hui guéries et près de 1551 (ou 1555) qui sont encore dans les hôpitaux. C'est dire que nous devons rester vigilants, nous devons poursuivre l'observance des gestes barrières pour freiner la propagation de la maladie. J'ai espoir que, avec ces efforts continus, d'ici quelques moments, nous pourrons revenir, petit-à-petit, à la vie normale. Je continue à vous demander, je sais que c'est très difficile, mais c'est la seule voie, à vous demander de rester vigilent et de poursuivre ces efforts qui sont attendus de la part de chaque citoyenne et de chaque citoyen. Puisse Allah nous aider à vaincre définitivement cette maladie qu'est la Covid, afin que, au lendemain de la Korité et d'ici la Tabaski, que nous puissions vraiment revenir à une vie meilleure... »

«LA PANDÉMIE N'EST PAS TOTALEMENT VAINCUE»

Tout en insistant sur la vigilance et le respect des mesures barrières et la continuation de la sensibilisation sur la pandémie de la Covid-19 qui est toujours là, le chef de l'Etat a martelé : «Elle n'est pas totalement vaincue... Nous savons qu'il y a des variantes qui circulent et qui sont aujourd'hui dans plus de 46 pays. Nous devons garder la vigilance et continuer à respecter les gestes barrières, continuer à vacciner les personnes cibles». Aussi a-t-il rappelé les efforts du gouvernement, jour et nuit, pour la mise à disposition de vaccins malgré la pénurie internationale. Non sans saluer l'initiative Covax qui avait gratifié de 324 mille doses le Sénégal et la Chine qui, dernièrement, nous a offert 300 mille doses de vaccins. «C'est l'occasion pour nous de saluer cette solidarité internationale qui se manifeste par ces différentes initiatives».

«COÏNCIDENCE AÏD EL-FITR / ASCENSION : UN SYMBOLE FORT POUR LA COHABITATION RELIGIEUSE»

Auparavant, il a souligné la coïncidence de la fête de Korité avec l'Ascension, cette année 2021 (1442H) qui, pour lui, est un signe du destin, un symbole de grâce pour le pays et pour l'humanité, un symbole fort pour la cohabitation et le dialogue des religions. «Nos deux communautés religieuses fêtent, durant la même journée, ces deux événements. C'est un symbole fort pour la cohabitation religieuse et le dialogue interreligieux.»

CONFLIT ISRAËL-PALESTINE : MACKY POUR LA DESESCALADE ET DES DISCUSSIONS SAINES ET SEREINES

Macky Sall a aussi profité de l'occasion pour condamner la violence que subit le peuple palestinien et appeler à une «désescalade et que les discussions saines et sereines puissent être engagées entre ces deux communautés dans le respect du droit international... Le Sénégal préside le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. L'Israël est aussi un Etat partenaire. Nous l'invitons à tenir compte de la situation et à agir dans le sens de l'apaisement», a-t-il recommandé.

I. DIALLO

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X