Sénégal: Kaolack - Prière de l'Aid-El-Fitr à Leona Niassene - Imam Mohamed Araby niasse appelle à la crainte et la soumission à Dieu

Dans le cadre de son message adressé aux fidèles musulmans, jeudi dernier, lors de la traditionnelle prière de l'Aïd El-Fitr, marquant la fin du Ramadan, l'Imam ratib de Leona Niassène a appelé à la crainte de Dieu en obéissant à ses recommandations, autrement dit à la soumission divine. Pour Mohamed Araby Niasse, c'est seulement par ce canal que le musulman peut se tailler une place prépondérante dans sa communauté d'obédience et prétendre à un paisible séjour dans le futur royaume de vérité.

Ainsi relèvera-t-il que sur ce sentier, le jeûne est considéré comme un moyen sûr de pouvoir illustrer cette crainte vis-à-vis du Créateur, mais également cette soumission qui est l'identité de tout bon musulman. Toutefois, prévient-il, on ne doit aligner à la fois cette soumission et le péché. Autrement dit, jeûner le jour et pêcher la nuit. Pour, cela Mohamed Araby Niasse en appelle à la vigilance des parents sur l'éducation de leurs enfants. Il s'agit, en effet, de veiller sur eux comme ils surveillent l'utilisation du courant électrique ou du robinet au sein de leurs foyers.

Devant une foule de fidèles, l'imam de la mosquée de Leona Niassène ne s'est non plus empêché de saluer la solidarité manifeste dont le peuple sénégalais a fait preuve lorsque de ce dernier mois de Ramadan. Selon lui, beaucoup de personnes n'ont pas souffert du Ramadan et la situation économique difficile endurée par les populations grâce à l'entre-aide te la solidarité que certaines personnes mieux nanties ont porté aux victimes de la vulnérabilité.

Il faut cependant souligner que ces moments forts de recueillement, enseignement religieux, et traduction d'une kyrielle de versets au bonheur des musulmans du Sénégal et du monde ont été sanctionnés par des prières prononcées à l'endroit du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, celui de Tivaoune, Serigne Babacar Sy Mansour et l'ensemble des Khalifes généraux du pays. Une tradition et une instruction que le défunt Mame Khalifa Niasse, de son vivant, a légué à ses descendants pour magnifier le rôle fondamental joué par les familles religieuses du pays dans la propagation de l'Islam, son enseignement et surtout la sauvegarde de ses principes au plan national et international.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X