Algérie: Nécessité d'observer les règles sanitaires en prévision de la réouverture des frontières

Alger — Le président du Conseil national de l'ordre des médecins, Mohamed Bekkat-Berkani, a réitéré, dimanche à Alger, la "nécessité" d'observer de manière "scrupuleuse" des règles sanitaires "strictes", notamment l'obligation d'effectuer des tests PCR et antigéniques et ce, en prévision de la réouverture des frontières du pays.

"Il est nécessaire d'observer de manière scrupuleuse et stricte les règles sanitaires, notamment l'obligation d'effectuer des tests PCR et antigéniques, tel que recommandé par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus, et ce en prévision de la réouverture des frontières de l'Algérie", a indiqué Dr Bekkat-Berkani qui s'exprimait sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio nationale.

Il a expliqué qu'il s'agit de "l'obligation d'effectuer des tests PCR 36 heures à l'avance, suivis du test antigénique en plus de l'obligation de confinement en cas de positivité des tests", rappelant que l'Algérie figure parmi "les premiers pays à avoir rapatrié des dizaines de milliers de ses ressortissants à commencer par les étudiants qui étaient bloqués au début de la pandémie à Wuhan (Chine)", premier foyer mondial de la maladie.

Rappelant que la "période d'alerte sanitaire demeure toujours en vigueur", il a relevé que "les compagnies aériennes et maritimes ont la responsabilité de veiller à la sécurité sanitaire de tous les voyageurs dans les espaces de transit ou dans les aéronefs".

A cet effet, il a affirmé que les mesures barrières doivent demeurer obligatoires, comme le port du masque, la mise à disposition des passagers du gel hydro-alcoolique ainsi que le respect de la distanciation physique sans oublier l'aération des locaux.

Sur un autre registre, M. Bekkat-Berkani qui est membre de l'Autorité nationale indépendante des élections, a indiqué avoir déjà établi un protocole sanitaire remis au président de l'ANIE en prévision des législatives du 12 juin prochain.

Il a indiqué que ce protocole sanitaire a été déjà appliqué lors du référendum sur la Constitution en novembre 2020, faisant observer toutefois que la "difficulté" pour les législatives concerne le nombre de personnes qui seront présentes dans les bureaux de vote compte tenu du nombre de candidats en lice qui demandent à être observateurs.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X