Burkina Faso: Diocèse de Bobo-Dioulasso - La cathédrale Notre-Dame de Lourdes rouvre ses portes

Le diocèse de Bobo-Dioulasso a organisé une messe de dédicace de la cathédrale Notre-Dame de Lourdes rénovée, le dimanche 16 mai 2021, en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et des membres du gouvernement. La célébration de cette messe a été présidée par le Cardinal Jean Zerbo de Bamako.

Fermée en juillet 2020 pour des travaux de réhabilitation, la cathédrale Notre-Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso, a de nouveau ouvert ses portes aux fidèles chrétiens. La messe de dédicace de ce patrimoine religieux de la cité de Sya a eu lieu, hier dimanche 16 mai 2021, en présence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, accompagné des membres du gouvernement, des députés à l'Assemblée nationale et des éminentes personnalités de l'Eglise catholique. Les communautés protestante et musulmane, et les coutumiers se sont joint à l'Eglise catholique de Bobo-Dioulasso pour célébrer l'évènement. Par des chants et des louanges, avec la complicité de la chorale, les fidèles chrétiens ont rendu grâce au Seigneur pour ce joyau rénové qui ployait sous le poids de l'âge. « Vous vous imaginez si cette cathédrale croulait ? On aurait la honte du siècle ! », s'est exclamé, le cardinal Jean Zerbo, archevêque métropolitain de Bamako au Mali, ayant dirigé la messe de dédicace, avant de féliciter les croyants de Sya qui se sont sacrifiés pour relever le défi de la réhabilitation. Sept mois durant, c'est le temps mis pour donner un nouveau look à cet édifice religieux vieil de 60 ans. Quand l'idée de la rénovation a germé, des stratégies ont été mises en place pour la mobilisation des fonds nécessaires pour les travaux, selon les confidences d'un responsable du comité de réhabilitation.

1 milliard 228 millions francs CFA, c'est la somme que les fidèles chrétiens et les bonnes volontés devraient mobiliser pour le nouvel habillage de la cathédrale Notre-Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso. De la contribution volontaire des fidèles, aux bienfaiteurs en passant par un prêt bancaire, le comité a mis les bouchées doubles pour boucler ce budget afin de sauver cet édifice qui avait perdu sa splendeur des années 60. «Aujourd'hui, notre joie est grande, elle est même immense », s'est réjoui un fidèle chrétien en voyant son lieu d'adoration dans de nouveaux « vêtements ».

Quelques travaux à achever

La toiture, l'intérieur, la sonorisation, en somme, tout le bâtiment de la cathédrale a été rénové au bonheur des chrétiens du diocèse de Bobo-Dioulasso. « C'est un grand jour pour la famille diocésaine de Bobo-Dioulasso. Nous avons pendant longtemps mûri ce projet et grâce à la générosité des uns et des autres et à des stratégies de mobilisation de fonds, nous avons aujourd'hui une demeure de Dieu rénovée. Nous souhaitons de ce fait que Dieu renouvelle nos cœurs à l'image de cette église pour que nos relations entre nous et avec lui prennent de la vigueur, pour que ces relations deviennent des relations de piété familiales et d'amour fraternel », a dit Mgr Paul Yembuaro Ouédraogo, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso, en lançant un appel aux bonnes volontés à délier le cordon de la bourse, afin de permettre l'achèvement des travaux.

Car, quelques travaux restent à achever pour le nouveau visage de la cathédrale qui a gardé son architecture d'origine. Il s'agit des aménagements dans la cour des parkings, etc. Présent à cette messe de dédicace, le chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, a remercié tous ceux qui ont contribué à ce que cette réhabilitation soit une réalité. « J'ai eu l'occasion de rendre grâce à Dieu pour aider à reconstruire la Maison du Seigneur. Je profite de cette messe de dédicace pour remercier tous ceux qui ont contribué à ce que cette réhabilitation soit faite. Il reste encore des travaux de finition, j'ose croire que la charité des uns et des autres permettront de les achever », a soutenu le président du Faso.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X