Sénégal: [Portrait] Abdel New Deal, artisrtiste-chanteur - Entre option et passion

Jeune et talentueux, Abdel New Deal vit depuis quelques années au Canada. L'artiste sénégalais, passionné de musique depuis sa plus tendre enfance, trace lentement et sûrement son sillon avec l'objectif d'intégrer la cour des grands.

Ses clips publiés sur sa chaîne YouTube ont été vus par des milliers d'internautes. Le jeune chanteur sénégalais Abdel New Deal, El Hadji Abdoulaye Mbengue à l'état civil, entame déjà une carrière prometteuse. «Black is beautiful» et «Time is Money», les deux dernières productions musicales de cet artiste vivant à Montréal (Canada), depuis 2016, sont composées avec beaucoup de talent et d'envie. Le chanteur, qui touche à toutes les musiques, y explore l'afro beat dans un mélange de musique traditionnelle, de funk, de chant accompagné de percussions et de styles vocaux. Abdel a choisi ce genre musical pour faire danser et bouger son public, «tout en véhiculant des messages positifs faciles à maîtriser.»

Pour se faire un nom dans l'univers saturé de la musique, il fait le choix de labourer le champ de l'originalité.

Le jeune artiste constitue, actuellement, un des ambassadeurs de la culture sénégalaise, voire africaine, au Canada où il a réussi à s'intégrer facilement grâce à la diversité culturelle de ce pays. «J'ai choisi le Canada pour sa diversité culturelle que j'aime beaucoup, mais aussi parce que l'intégration culturelle y est presque automatique», explique-t-il.

Après l'obtention de son baccalauréat en littérature, le jeune homme décide de se consacrer pleinement à la musique. En 2014, il créée le «New Deal» avec des amis à l'Université catholique d'Afrique de l'Ouest (Ucao) Saint Michel de Dakar. «Cela m'a permis d'être connu au sein de cette université et dans de nombreuses écoles de la ville de Dakar. Plus tard, j'ai collaboré avec un artiste sénégalais bien connu sous le nom de Eyti Roots. Cette collaboration m'a valu des opportunités supplémentaires», soutient Abdel New Deal.

Lutter contre l'injustice et le racisme

Une mixtape intitulée «révélation» lui ouvrira ensuite davantage les portes l'univers musical sénégalais. «À ce stade, j'avais déjà commencé à m'épanouir. Je faisais beaucoup de concerts à Dakar et dans les régions. À cela s'ajoutent de nombreuses interviews avec des stations de radio et de télévision comme Vibe radio, Dtv, Tfm, Lcs», renseigne-t-il.

En obtenant, en 2016, une licence en informatique à Ucao Saint-Michel, Abdel quitte le Sénégal pour le Canada. Son objectif : poursuivre ses études et sa musique.

Le chanteur, dont le nom d'artiste est la rencontre entre son prénom Abdel et le New Deal, révèle qu'à travers son label, il vise à créer une musique «très expressive» avec des messages captivants comme c'est le cas de ses deux derniers clip «Black is beautiful» et «Time is money».

Malgré son parcours de garçon studieux, El Hadj Abdoulaye Mbengue a toujours nourri un intérêt particulier pour la musique, une passion pour lui. «Depuis tout petit, j'ai considéré que la passion peut devenir une option. C'est d'ailleurs, la raison pour laquelle j'ai transformé ma passion en option pour faire de la musique, en exploitant mon talent», souligne-t-il.

Comme bon nombre de ses pairs, Abdel a choisi, dans sa musique, de véhiculer des messages positifs d'une portée parfois universelle et humaniste. «Les thèmes que j'aborde dans mes chansons participent souvent à l'éveil des consciences. L'année 2020 m'a vraiment beaucoup inspirée. Par exemple, des événements comme celui de la mort de George Floyd, un homme noir américain tué, suite à son interpellation par la police aux États-Unis, m'a beaucoup marqué. Il m'a poussé à réaliser la chanson «Black is beautiful» qui est une musique que j'ai écrite avec le cœur pour valoriser la couleur noire et lutter contre l'injustice et le racisme», avance-t-il.

Dans sa marche assurée vers le sommet, Abdel New Deal vient déjà de réaliser une partie de son rêve d'enfance, en mettant en place son studio de musique «New Deal Music». Actuellement, il prépare un album.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X