Cote d'Ivoire: Pour éviter l'envolée des prix, le gouvernement ivoirien fixe le prix du ciment

En Côte d'Ivoire, le prix du sac de ciment a connu une subite augmentation de prix en raison de la crise énergétique, poussant le gouvernement a fixé les tarifs du matériau de construction.

Avec notre correspondant à Abidjan, François Hume-Ferkatadji

En quelques jours, le sac de 50 kg de ciment, habituellement vendu à 3 500 francs CFA a augmenté de 70 à 80 %. Pour stopper la flambée des prix, le ministère du Commerce et de l'Industrie a fixé un prix maxima sur l'ensemble du territoire.

Il est désormais interdit de vendre des sacs de 50 kg à plus de 4 750 francs, y compris dans le nord du pays. Dans un communiqué, le ministère assure que ces nouvelles dispositions n'auront aucune conséquence sur l'approvisionnement du marché.

Le ciment est un élément fondamentale du secteur du Batiment Travaux Publics, l'un des plus dynamiques de Côte d'Ivoire. Mais en raison des rationnements en électricité qui touchent actuellement le pays, les cimenteries tournent au ralenti, et répercutent leurs pertes sur le prix du sac de ciment.

Ce n'est pas le seul secteur à connaitre de phénomène. Le prix de la baguette a augmenté dans certaines boulangeries, passant de 150 à 200 francs CFA. Mais le gouvernement a tenu a rappelé que le prix de 150 francs est fixé par loi et que les contrevenants seraient sanctionnés. Il invite même « les consommateurs à dénoncer toute constatation d'augmentation irrégulière et irresponsable du prix de la baguette de pain ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X