Afrique: Manifestations au Maroc - «La question palestinienne est une question coloniale»

Des rassemblements ont eu lieu ce dimanche 16 mai dans une soixantaine de localités marocaines en soutien aux Palestiniens. Près d'un millier de personnes s'est notamment rassemblé à Rabat. Pour que le couvre-feu soit respecté, rendez-vous avait été donné à 18 h par le Front marocain pour l'appui à la Palestine et contre la normalisation des relations avec Israël.

L'appel à manifester a été toléré par les autorités marocaines en cette période de restrictions sanitaires. « Les Marocains disent : "La cause palestinienne est pour nous une cause nationale", explique Sion Assidon, militant marocain des droits de l'homme. C'est de dire que c'est une cause propre à nous-mêmes. Nous la considérons comme notre propre cause. C'est une très ancienne tradition. »

« Les Marocains d'aujourd'hui se sentent touchés, comme les Tunisiens, comme les Algériens, parce que nous avons le sentiment d'une unité de destin, poursuit le militant. Nous avons connu le colonialisme et la question palestinienne est une question coloniale, même si cette question coloniale est perçue à partir de la culture ou de la religion, mais c'est une question coloniale. Les gens se sentent solidaires, parce qu'ils ont lutté pour leur indépendance et ils comprennent ce que veut dire lutter pour son indépendance et son autonomie. »

Les autorités marocaines ont envoyé, dès samedi, de l'aide humanitaire à destination des Palestiniens, selon l'agence de presse marocaine. Pourtant en 2020, le Maroc a été le quatrième pays arabe à annoncer la normalisation de ses relations avec Israël, liée à la reconnaissance par l'administration américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental.

A La Une: Afrique

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X