Cote d'Ivoire: Election consulaire - Les Français de Côte d'Ivoire dans les urnes, le 30 mai.

La communauté Française, résidant en Côte d'Ivoire se rendra aux urnes le 30 mai prochain, pour élire les 5 "conseillers des Français de l'Etranger". Mais avant, ceux qui le désirent, pourront voter via Internet, du 21 au 26 mai.

A quelques jours de cet important rendez-vous, prévu au Consulat général de France à Abidjan, Jean-Luc Ruelle, tête de la liste ASFE (Alliance des Français de l'Etranger) et certains de ses colistiers, au nombre desquels, Madame Jacqueline Chapman, Alex Barry, ont rencontré quelques compatriotes le 14 mai, chez "Arome-Ci", une société de distribution de vins, à Biétry.

Il a lancé à l'occasion, un appel à la mobilisation, à la communauté française résidant en Côte d'Ivoire. « Ces élections sont très importantes, car les Conseillers élus, devront défendre les intérêts des français vivant en Côte d'Ivoire, au regard de la métropole, que ce soit en matière d'éducation, de bourses scolaires, de santé, de retraite, d'insertion des jeunes, de soutien des personnes en situation de vulnérabilité... Les Conseillers doivent, avec l'appui de leurs Sénateurs et Députés, œuvrer pour corriger les situations difficiles auxquelles sont confrontés les Français vivant à l'Etranger », a-t-il affirmé. Avant d'ajouter : « Voter à ces élections consulaires est donc un devoir pour tous les Français ».

Et le meilleur programme, selon lui, est celui de l'ASFE. «Nous envisageons dans notre programme, de défendre les droits des citoyens français de Côte d'Ivoire, en faire des citoyens à part entière (en termes de fiscalité, retraite, santé, éducation, bourses, soutien social), améliorer l'égalité de traitement avec les Français de l'Hexagone, assurer une cohésion forte de la communauté française en Côte d'Ivoire, au-delà des clivages politiques et associatifs, pour renforcer la solidarité particulièrement nécessaire en situation de crise (politique, santé avec la Covid), insérer les jeunes sur le marché de l'emploi, accompagnement des Français en situation précaire (les anciens démunis, les pertes d'emplois, les personnes handicapées, en détresse psychologique...) », a-t-il évoqué.

Pour lui, la liste de l'ASFE, est également la meilleure en raison de sa composition très représentative des diversités de la communauté des Français en Côte d'Ivoire et aussi, en raison de son indépendance politique. « En effet, La liste ASFE est indépendante. Elle n'est rattachée à aucun parti politique. Nous considérons que les clivages politiques français sont inadéquats en Côte d'Ivoire. Il n'y a pas lieu de transposer les clivages politiques français en Côte d'Ivoire. Cela ne ferait que fragmenter cette communauté. C'est une liste composée de personnes expérimentées. Elle est composée de binationaux, ce qui l'ancre encore dans les réalités de la Côte d'Ivoire. Elle est constituée de candidats reflets de la communauté française, vivant en Côte d'Ivoire dans toute sa diversité : Chefs d'entreprises, cadres supérieurs, professions libérales, retraités... », a-t-il soutenu.

A en croire Jean-Luc Ruelle, la plupart de ses colistiers sont des franco-ivoiriens, et connaissent parfaitement le contexte économique, social de la Côte d'Ivoire et son environnement accueillant. Par leur expérience, ils maîtrisent totalement la conduite responsable de leurs entreprises ou de leurs missions dans les divers domaines de l'économie et des problématiques sociétales de la Côte d'Ivoire.

Il a remercié vivement Monsieur Eric Latham, propriétaire de la société "Arome-Ci" pour son accueil qui illustre « l'Art de vivre Français ».

Soulignons que la communauté française en Côte d'Ivoire est estimée à 20 000 personnes.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X