Madagascar: Bilan Covid-19 - Les CTC-19 se désemplissent

Les centres de traitement de coronavirus enregistrent une baisse avoisinant les 40% du taux d'occupation. La vigilance reste de mise malgré cette tendance baissière.

En l'espace de deux jours, les bilans journaliers sur le nombre des nouveaux cas ont indiqué une baisse notamment dans la région Analamanga. Le bilan du 15 mai a montré que la région Analamanga enregistre près de cinquante-huit nouveaux cas. Le taux de positivité est de 15,12%. Cette baisse a été confirmée par les responsables au niveau du ministère de la Santé publique, lors d'une descente au village Voara Andohatapenaka, samedi dernier.

Dans ce centre de traitement, un peu moins de la moitié des lits ont été libérés. « Le centre de traitement du village Voara Andohatapenaka dispose de près de cent trente-et-un lits pour accueillir les malades. Jusque là, soixante-cinq malades occupent les places dans ce CTC. Un bâtiment a même été fermé provisoirement », explique le Professeur Nicole Rakotoarison, responsable du Centre de traitement Covid-19. Globalement, la fréquentation des malades en forme modérée a diminué, selon les explications. « Depuis l'ouverture des sept centres de traitement Covid-19, la capacité globale est de neuf cents lits. Au début, ces centres ont été débordés et les lits ont été quasiment occupés. Actuellement, nous enregistrons 60 à 65% taux d'occupation », enchaîne-t-elle.

Durant la semaine du 15 avril, le centre de prélèvement Voara a enregistré près de huit cents personnes à tester par jour. Actuellement, la tendance affiche, cent trente à deux cents personnes par jour. Les hôpitaux-hôtels ont eux aussi connu une diminution de taux de fréquentation, puisqu'il est de 30% actuellement contre 90% au début. Toutefois, les centres de traitement de Covid-19 Mahamasina et Mandrimena enregistrent encore une affluence.

Vigilance

Dans les cinq districts, le district d'Antananarivo renivohitra enregistre le plus grand nombre de malades, avec trente-neuf nouveaux cas. Neuf dans le district d'Atsimondrano, sept dans l'Avaradrano, trois dans le district d'Ambohidratrimo. Neuf cas de décès ont été enregistrés, ce qui ramène le nombre de décès à sept cent-soixante-trois jusqu'au 15 mai, et cent trente-six nouveaux cas le 15 mai sur les neuf cents tests effectués. Cent cinquante personnes ont guéri. Mille cinq cent quarante-neuf personnes sont en traitement. Deux-centquatre-vingt-dix sont dans une forme grave. Quatre vingt-et-une personnes ont guéri et sept décès ont été enregistrés. La tendance des chiffres à la baisse n'indique pas que le virus ne circule plus. Dans la région Analamanga, sept décès ont été enregistrés.

Dans la Grande île, neuf personnes ont, au total, succombé à cette maladie. « La diminution des nouveaux cas ne justifie pas le relâchement dans le respect des gestes barrières. Au contraire, il faut veiller à toujours respecter le port de masque, la distanciation sociale de un mètre, le lavage fréquent des mains au savon ou l'utilisation des gels désinfectants », recommande Léonce Rakotondravola, coordonnateur du centre de prélèvement Voara Andohatapenaka.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X