Afrique: CAF - Un audit pointe des « manquements » aux règles de gestion

L'audit intérimaire mené avant l'entrée en fonction du nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF) fait état de manquements aux règles de gestion et de bonne gouvernance, a indiqué le communiqué de l'instance dirigeante publié à l'issue de la réunion du Comité exécutif tenu samedi à Kigali (Rwanda).

Cet audit "constate notamment de potentielles irrégularités et un non-respect des procédures de gouvernance, d'audit et d'éthique en ce qui concerne la passation des marchés et la signature des contrats", souligne le communiqué.

La même source précise que c'est "le Secrétaire général, M. Véron Mosengo-Omba (qui) a informé le Comité exécutif du rapport d'audit intérimaire du cabinet PWC commandé dès l'entrée en fonction du nouveau président, Dr Patrice Motsepe et du Secrétaire général".

"Le président Patrice Motsepe et le secrétaire général ont exprimé leur engagement à prendre les mesures appropriées dès la soumission du rapport final d'audit de PWC, afin de garantir le respect des meilleures pratiques mondiales en matière d'audit, de gouvernance, de passation des marchés et d'appels d'offres", poursuit le communiqué.

Dans la même réunion, le président de la CAF a informé le Comité exécutif de la décision de la Fondation Motsepe de faire don de 10 millions USD à la CAF, pour financer le Championnat Panafricain interscolaire de football CAF-FIFA.

"Le Comité a approuvé l'intégration du Championnat Panafricain interscolaire de Football CAF-FIFA dans les compétitions de la CAF", selon le texte.

Sur la base d'une présentation documentée, le Comité a pris acte de l'état des infrastructures de football sur le continent et pris la mesure des besoins, souligne le communiqué.

Un projet de financement "des améliorations nécessaires" à hauteur d'un milliard de dollars présenté à la CAF fera l'objet "d'un examen approfondi".

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X