Sénégal: Sommet sur le financement des économies - Les attentes de l'Afrique, selon le ministre Amadou Hott

Face aux impacts de la pandémie de Covid-19, les pays du G20 ont injecté plus de 20 000 milliards de dollars dans leurs économies en guise de réponse, en utilisant des leviers budgétaires et monétaires.

Pendant ce temps, l'Afrique est à la traîne, parce que non seulement elle a des ressources budgétaires limitées, mais elle ne dispose pas d'instrument monétaire. C'est pour cette raison justement que le continent attend beaucoup du sommet qui se tient demain 18 mai en France pour la relance de l'économie africaine auquel va prendre part le chef de l'Etat Macky Sall.

« Nous attendons essentiellement des engagements de nos partenaires surtout des pays du G20. Il y a des efforts, mais ce n'est pas assez. Nous attendons que nos partenaires aillent plus loin dans le cadre du financement de nos économies », précise d'emblée le ministre de l'Economie Amadou Hott, interrogé par la Rts.

« L'Afrique a besoin de ressources importantes pour relancer son économie et ces ressources doivent être concessionnelles et semi-concessionnelles. Et selon les pays, il y a des instruments qui pourraient être utilisés pour les aider à relancer leurs économies à travers l'investissement de l'Etat, mais surtout aussi à travers l'investissement du secteur privé », souligne le ministre de l'Economie, Amadou Hott.

Pour le cas de l'Afrique, il s'agit principalement de financer les Pme, les Pmi et l'entrepreneuriat. Le sommer sera donc l'occasion de se pencher sur les financements, mais aussi les réformes des économies africaines et la mobilisation des ressources internes.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X