Sénégal: Gestion parcs automobiles de l'Etat - De nouvelles fermes réformes engagées

Dans le but de réduire les dépenses budgétaires liées à l'acquisition, l'utilisation et l'entretien des véhicules, le président de la République a engagé des réformes. Ainsi, les ayants droits aux véhicules de fonction sont limités. De même, la catégorie des véhicules de service de l'Etat est supprimée, note Les Echos.

Aussi les réformes prévoient l'attribution d'indemnités forfaitaires globales, nettes d'impôts, à une liste de fonctionnaires ainsi que le désengagement de l'Etat de l'entretien, de la réparation des véhicules et de la mise à disposition de chauffeurs pour la conduite des véhicules détenus par cette catégorie de personnels.

Le chef de l'Etat voudrait également que l'on transmette la liste des véhicules enregistrés au niveau des Parcs de la présidence de la république et non localisés à la gendarmerie nationale pour qu'elle procède à l'identification de leurs détenteurs et à leur récupération.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X