Congo-Brazzaville: Stabilité sociale - Le Coserco organise une prière pour la paix

Le Conseil supérieur des églises de réveil du Congo (Coserco) a organisé une prière pour la nation au Palais des congrès de Brazzaville sur le thème : Actions de grâce à Dieu pour la paix avant, pendant et après les élections de mars 2021.

La prière pour la paix s'est déroulée en présence du secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales, Germain Céphas Ewangui, et de la secrétaire exécutive du Conseil consultatif de la femme, Antoinette Kebi (ancienne membre de la division des relations avec des confessions religieuses et des groupes vulnérables du candidat Denis Sassou N'Guesso, qui a organisé les prières pour la nation lors du scrutin présidentiel du 21 mars dernier).

Plusieurs thèmes ont été abordés au cours de cette prière, qui a connu comme exhortation le livre 1 Thessaloniciens 5, conduite par l'apôtre Charles Maurice Ayessa.

Outre la prière d'action de grâce pour la paix et la quiétude manifestées avant, pendant et après les élections, dirigée par l'apôtre Edgard Ndinga, il y en a eu également une autre en faveur des autorités de la République qui ont été élevées en dignité animée par la servante de Dieu Andréa Sassou Nguesso.

D'autres prières ont porté sur le bien de la nation, notamment la consolidation du développement socioéconomique et de la prospérité de la nation à partir de ce mandat, tous les projets phares du mandat et enfin la lutte contre les antivaleurs.

En effet, priant contre les antivaleurs, l'ancien Eugène Mouloungui Dina a fait savoir qu'on a beau demandé à Dieu de bénir le Congo, mais s'il y a des antivaleurs les choses ne peuvent pas aller de l'avant. C'est pourquoi il faut prier pour mettre hors du Congo tout esprit de vol, du tribalisme, de la médiocrité. « Nous devons prier pour mettre hors de ce pays tout esprit de division. Que tous ces esprits qui empêchent ce pays d'avancer soient chassés des institutions de ce pays afin de permettre au chef de l'État de conduire ce pays vers le développement », a-t-il indiqué.

Après la prière du pasteur Tchissambou, Germain Céphas Ewangui a souhaité que ces genres de prières aient lieu régulièrement, qu'elles ne doivent pas seulement attendre des occasions particulières.

Pour sa part, madame Kebi, qui a été désignée avec le ministre Léon Juste Ibombo pour assurer les messes d'action de grâces, a dit : « Je réalise que nous avons reçu ce que nous avons demandé. Ces prières ont commencé avant les élections et jusqu'à aujourd'hui. Conduire un Etat c'est quelque chose de plus difficile. Nous devons toujours continuer à prier pour ceux qui nous dirigent ».

Clôturant la prière pour la nation, le président du Coserco, le pasteur Germain Ndeké, a remercié tous ceux qui sont venus à ce culte. « Nous avons voulu avoir deux heures de culte pour rendre grâce à la nation et à ses autorités et nous l'avons obtenu. C'est une ère de réalisation qui commence pour le Congo et nous sommes heureux », a-t-il souligné.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X