Congo-Brazzaville: Finances publiques - Rigobert Roger Andely attendu sur le front des réformes

L'ex-cadre de la Banque centrale fait son retour au gouvernement, après son passage remarqué au ministère de l'Économie, des Finances et du Budget entre 2002 et 2005. Rigobert Roger Andely devra intensifier les réformes des régies financières, de la gestion de la dette publique, des entreprises du portefeuille public et relancer les discussions avec le Fonds monétaire international(FMI).

Dans le nouveau gouvernement publié le 15 mai, Rigobert Roger Andely hérite du département des Finances, du Budget et du Portefeuille public. Le banquier de 68 ans est réputé pour sa rigueur, ce qui lui a valu le surnom de « monsieur Bic rouge ». Il va conduire la politique financière et fiscale nationale, où la sécurisation des recettes de l'État dans les régies financières et l'optimisation des dépenses publiques sont essentielles.

La République du Congo peine à sortir de la crise économique provoquée par la chute du prix du pétrole et accentuée par la pandémie de Covid-19 en cours. Tandis que le gouvernement congolais a engagé, depuis 2018, une série de réformes visant à améliorer la gestion des ressources de l'État, à moderniser les régies financières avec la digitalisation des moyens de paiement, à renforcer la lutte contre la corruption et la fraude.

Un guichet unique de paiement (GUP) a été lancé en février dernier, conformément à la loi de finances 2021. Il s'agit d'un nouveau système de bancarisation des recettes fiscalo-douanières en remplacement du guichet unique de dédouanement. Le GUP censé converger l'ensemble des régies financières n'abrite pour l'instant que les administrations des impôts et de la douane.

Même si la plateforme favorise la traçabilité dans le circuit de paiement des impôts et taxes, le système informatique ne permet pas pour autant le risque zéro. En témoigne le soupçon de détournement de près d'une dizaine de milliards FCFA, à partir du serveur informatique assuré par la DSI (direction du système d'information), au ministère des Finances et du Budget.

Le nouveau ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public, aura non seulement la charge de suivre les réformes engagées, mais aussi de proposer des cadres capables d'impulser le changement au niveau des administrations et services sous tutelle. Il en est de même dans la gestion des dépenses publiques, en tenant compte des priorités d'ordre social et économique.

La reprise dans un bref délai des négociations avec le FMI est l'une des priorités que Rigobert Roger Andely devrait s'atteler à mettre en œuvre. Les discussions entre le Congo et l'institution de Bretton Woods sont au point mort depuis plusieurs mois, alors que le gouvernement congolais mise sur les appuis financiers de son partenaire pour relancer l'économie nationale. L'aide du FMI est conditionnée à des réformes profondes des finances publiques, à la soutenabilité de la dette publique, à l'amélioration des dépenses sociales, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption...

Rigobert Roger Andely connaît parfaitement le rouage de la maison FMI pour l'avoir servi entre 1987 et 1990, d'abord en tant qu'expert au siège de l'institution financière internationale à Washington (USA), puis économiste FMI pour le Benin et en tant qu'économiste suppléant pour la Côte d'Ivoire et le Togo. Son expérience pourra permettre au pays de renouer avec le FMI, par conséquent, la Banque mondiale, l'Union européenne, la France et bien d'autres partenaires au développement.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X