Cote d'Ivoire: Autonomisation de la Femme - Nassénéba Touré engage la lutte contre la pauvreté féminine

La ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, Nassénéba Touré, veut faire de la lutte contre la pauvreté féminine son cheval de bataille. Pour ce faire, elle veut s'appuyer sur les organisations de la société civile, en particulier celles des défenses des droits de la femme.

Une rencontre de prise de contact avec les organisations de la société civile a eu lieu à cet effet, le lundi 10 mai, à la salle Félix Houphouët-Boigny du district d'Abidjan.

La ministre a affirmé son engagement à apporter sa contribution à l'autonomisation de la femme et de la jeune fille en Côte d'Ivoire. « J'ai à cœur, comme vous, chères sœurs et partenaires, l'autonomisation des femmes et des jeunes filles pour qu'ensemble, nous contribuons à éliminer la pauvreté féminine qui est un véritable frein à l'épanouissement des familles dans notre pays », a-t-elle déclaré.

Nassénéba Touré a par ailleurs rassuré de sa disponibilité aux côtés des organisations de la société civile à investir tous les chantiers portant sur « tout ce qui porte à la promotion politique, économique, sociale et culturelle des femmes » et de veiller, plus que jamais, à la protection des enfants et adolescents y compris les filles.

Pour sa part, Rachel Gogoua a indiqué, au nom de toutes les organisations de défenses des droits des femmes, que les organisations de défense des droits des femmes se sentent honorées d'être associées à cette séance d'échanges, la première du genre sous l'ère du nouveau ministre en charge des questions de la femme.

Pour elle, cette initiative du ministre augure du travail qui sera fait ensemble. « Nous croyons et espérons qu'après cette rencontre inaugurale, des sessions thématiques seront organisées pour amener les différentes organisations à contribuer à la mouvance. Ainsi, nous serons co-responsables des actions que vous allez mener », a-t-elle proposé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X