Algérie: La stratégie de l'Enseignement supérieur requiert de hâter la mise en œuvre des projets scientifiques innovants

Alger — Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a affirmé, lundi à Alger, que la stratégie actuelle du secteur exige de hâter la mise en oeuvre des programmes de numérisation et des projets scientifiques innovants, en vue de recourir, à l'avenir, aux techniques de l'intelligence artificielle.

Supervisant le coup d'envoi de la semaine nationale scientifique sous le thème "La numérisation et ses applications " à la faculté de médecine, le ministre a indiqué que " la stratégie du secteur en matière de numérisation requiert de hâter la mise en œuvre des programmes et des projets scientifiques innovants, en vue de recourir, à l'avenir, à l'intelligence artificielle et l'employer prochainement dans le secteur des services".

Le but étant également, poursuit le ministre, d'œuvrer " à la création d'un environnement de travail innovant et d'un nouveau marché prometteur à haute valeur économique".

Pour le ministre, l'organisation de cette semaine scientifique du 17 au 20 mai courant, intervient dans un contexte de " création de l'esprit de compétitivité scientifique entre les chercheurs et les étudiants dans les différents établissements universitaires et de recherche, tout en les incitant à l'esprit d'innovation", indiquant que cette manifestation verra la présentation de conférences dans les domaines de numérisation, avec présentation de projets scientifiques innovants ayant été sélectionnés parmi plus de 80 projets.

Cette semaine scientifique sera l'occasion de présenter, en 180 secondes, les thèses de doctorat soutenues en 2020 dans le domaine de l'informatique, et permettre aux 30 établissements universitaires de présenter leurs produits scientifiques en numérisation à partir des trois conférences régionales, à raison de 10 établissements chacune.

Par ailleurs, le ministre a mis l'accent sur l'importance "de mettre en place une vision sectorielle en matière de recherche scientifique, d'innovation et de développement technologique", jugeant fondamental d'encourager les chercheurs et les nouveaux diplômés à créer des start-up.

Quant à l'enseignement à distance, il a affirmé, en marge de cette manifestation, que "la première expérience de l'Algérie dans ce sens, coïncidant avec la crise sanitaire, fait l'objet d'une évaluation continue par des comités pédagogiques et scientifiques dans le but de pallier les déséquilibres enregistrées et valoriser les aspects positifs".

Abordant la prochaine rentrée universitaire, M. Benziane a précisé que les nouvelles spécialités concerneraient les segments technologiques, faisant part d'une décision de création d'écoles supérieures de l'agriculture sahraouie, en cours d'examen".

Le ministre a donné des instructions aux universités dotées de pôle d'excellence pour "mettre en place des plans étudiés afin d'étudier la possibilité d'ouvrir lesdites spécialités".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X