Algérie: Sonatrach signe un mémorandum d'entente avec le norvégien Equinor

Alger — Sonatrach et le groupe norvégien Equinor ont procédé lundi à Alger à la signature d'un mémorandum d'entente pour examiner les opportunités de coopération dans les domaines d'exploration et de production des hydrocarbures, en Algérie et à l'international.

L'accord porte également sur la coopération dans la protection de l'environnement, les nouvelles technologies et la performance opérationnelle, relatives aux hydrocarbures.

Rappelant qu'Equinor représente "un partenaire historique" pour Sonatrach avec plus de 15 ans de présence en Algérie, M. Hakkar a estimé que cet accord montre l'intérêt du partenaire norvégien pour le secteur minier algérien "qui comprend des quantités importantes de gaz et de pétrole".

"D'autre part, nous avons échangé sur l'investissement avec notre partenaire sur des projets nouveaux à l'étranger dans des pays présentant de nouvelles opportunités d'investissement dans le gaz et le pétrole, notamment en Afrique", a-t-il indiqué.

De plus, les deux partenaires ont convenu de coopérer sur des projets post-hydrocabures en Algérie, à savoir, des projets d'énergies renouvelables dont ceux de l'énergie solaire et de l'hydrogène.

"Il s'agit également d'échanger les expertises dans le secteur de la préservation de l'environnement. Nous travaillons à réduire les impacts de l'industrie des hydrocarbures sur l'environnement surtout en ce qui concerne les émissions de CO2 et l'empreinte carbone de cette industrie", a expliqué le PDG de Sonatrach.

Pour sa part, le PDG adjoint d'Equinor, chargé des activités internationales Oil & Gas, Alasdair Darley Shepheard Cook, a indiqué que ce mémorandum doit permettre d'étudier la manière dont les deux compagnies énergétiques peuvent hisser leur partenariat, tout en réduisant les émissions à effet de serre.

Il a ainsi souligné "la grande expérience de Sonatrach et d'Equinor dans la production d'hydrocarbures à basse émission de CO2 à travers le monde".

La signature de ce protocole vise aussi le renforcement du partenariat entre Sonatrach et Equinor à travers la recherche de nouvelles opportunités de coopération dans l'amont pétrolier, la gestion de la sécurité industrielle, l'implémentation de technologies pour l'amélioration de la récupération des hydrocarbures et le développement d'un modèle de conduite des opérations pétrolières performant.

Pour rappel, le groupe norvégien Equinor est présent en Algérie depuis 2004. Il est partenaire avec Sonatrach et BP (British Petrolium) sur les gisements en exploitation de In Salah et In Amenas. Il est également partenaire de Sonatrach sur le périmètre d'exploitation de Timissit.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X