Madagascar: Pasteur Irako Andiamahazosoa - Appel à la tenue de cultes en plein air

« Les églises ne devraient pas être considérées comme un problème car les mesures sanitaires y sont soigneusement respectées, contrairement à ce qui se passe au niveau des marchés ou dans les transports publics ».

C'est ce qu'a déclaré hier le président de l'Eglise protestante réformée (FJKM), le Pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa. Une réaction à la déclaration du Gouverneur d'Analamanga qui, pendant le weekend, a appelé les chefs d'églises à respecter les mesures annoncées par l'Exécutif. Des mesures auxquelles la FJKM décide de se soumettre. Hier, le Pasteur Andriamahazosoa a annoncé que les églises resteront fermées le dimanche au niveau des districts concernés par le confinement total le weekend, à savoir les districts d'Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Atsimondrano, Antananarivo Avaradrano et Ambohidratrimo, mais aussi dans les autres districts à travers la Grande île.

Faut-il rappeler que, dimanche soir, le Premier ministre Ntsay Christian a annoncé la fermeture des églises et des mosquées à travers le pays. Hier, le président de la FJKM a donné son feu vert pour l'ouverture des églises au niveau des districts qui ne sont pas concernés par le confinement total mais aucun culte ne peut être organisé à l'intérieur des temples.

Pendant la semaine sainte et pour la Pentecôte, le pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa appelle les fidèles FJKM à organiser des cultes dans la cour de l'église, en plein air et dans des lieux publics, tout en respectant les mesures barrières et l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes.

Bon nombre d'observateurs considèrent le communiqué publié vendredi dernier par le Bureau central de l'Eglise FJKM, ainsi que la déclaration faite hier par son président, le Pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa, comme un appel à la révolte contre la décision gouvernementale d'interdire les cultes en cette période d'urgence sanitaire.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X