Sud-Soudan: Diplomatie - Emmanuel macron annule la dette du pays

Le président français a tenu sa promesse. Il vient d'annuler la dette de la France auprès du Soudan pour l'aider dans sa reconstruction économique, après la chute en 2019 d'Omar el-Béchir.

L'annonce a été faite lors de la conférence internationale sur le Soudan, tenue le 17 mai à Paris, en présence du Premier ministre soudanais, Abdalla Amdok.

Emmanuel Macron a réuni les principaux bailleurs de Khartoum pour une conférence consacrée à la dette du Soudan, marquant ainsi son retour dans le concert des nations et dans le système de financement international, après la décision des Etats-Unis de le retirer de la liste des pays « parias », financiers du terrorisme, mettant ainsi fin aux sanctions économiques qui le maintenait au ban de la communauté internationale.

Il s'est montré favorable à annuler la créance de la France envers le Soudan, estimée à 5 milliards de dollars, pour l'aider à poursuivre sa transition démocratique et à relancer son économie plongée dans la crise depuis 2019. « Nous sommes favorables à une annulation pure et simple de notre créance envers le Soudan », a déclaré le président français, pour soulager ce pays d'Afrique de l'est, « plongé sous le fardeau de la dette », le plus riche en ressources pétrolière et minière

Paris s'était également montrée favorable à l'octroi d'un prêt-relais de 1,5 milliard de dollars à Khartoum pour l'aider à faire face à ses arriérés de dette vis-à-vis du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Ajoutant : « Il n'y a pas de raison de ne pas investir au Soudan maintenant », citant quelques secteurs stratégiques, notamment les infrastructures, l'agriculture, l'énergie, les minéraux, les communications.

Plusieurs pays ont suivi l'initiative de la France, en accordant des aides pour alléger la dette du pays afin de lui permettre de réintégrer les circuits financiers internationaux et d'attirer des investisseurs. C'est le cas de l'Allemagne, qui va débloquer plusieurs millions d'euros, et effacer 360 millions d'euros, de dettes bilatérales avec le Soudan, et apporter 90 millions d'euros pour l'aider à solder son arriéré avec le FMI.

Elle a été aussi l'une des premières capitales à se mobiliser et à apporter son soutien à la transition soudanaise, considérant celle-ci d' « exemple de transition démocratique en Afrique ». La dette extérieure du Soudan est estimée à 60 milliards de dollars. Les experts pensent que la restructuration de la dette pourrait faire revenir la confiance, ce qui va attirer des investissements étrangers. Bruno Le Maire a réparti les tâches : « Nous[le gouvernement] nous occupons de la dette. Vous[Investisseurs] pouvez investir dans ce pays ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X