Madagascar: Soavinandriana - Indignation contre l'agression d'une huissière

Les actes de violence infligés à une huissière de justice, âgée d'une soixantaine d'années, le mercredi 12 mai, à Soavinandriana, sont inadmissibles, selon la chambre nationale des huissiers et commissaires-priseurs de Madagascar.

La victime a été séquestrée, blessée et volée dans une maison où elle exécutait légalement une sommation pour des héritiers en conflit. Ses collègues s'indignent contre les auteurs de l'agression. « Nous n'acceptons pas non plus le fait de citer les noms de personnes haut placées ou de se prétendre être proche du pouvoir pour menacer les huissiers en exercice de leur fonction. », ont-ils communiqué, hier.

« Il est nécessaire de souligner que nous jouons un rôle important dans la mise en place et le respect de l'État de droit qui détermine surtout l'accomplissement de nos devoirs. », poursuivent-ils. Ils font également appel aux autorités concernées de suivre de près l'affaire et de prendre des mesures sévères s'y rapportant.

La huissière est toujours en convalescence. Elle a déjà été auditionnée après avoir déposé plainte au parquet.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X