Congo-Brazzaville: Environnement - Elite Women's Club révise ses initiatives écologiques

L'organisation féminine, que préside Splendide Lendongo, a inclu le 17 mai à Brazzaville plusieurs projets liés à l'environnement dans le cadre de la mise en œuvre de son planning d'activités 2021-2023.

Parmi les initiatives environnementales à mettre en œuvre par l'ONG Elite Women's Club (EWC) figurent, entre autres, le projet Mwana écolos pour éduquer les enfants, le planting d'arbres ainsi que les classes entrepreneuriales pour les femmes et filles afin de contribuer à leur autonomie, émancipation et développement personnel.

A en croire cette ONG, les femmes ont un rôle important à jouer dans la préservation de l'environnement et des ressources naturelles, dans la promotion du développement durable, l'adoption de modes de consommation, de production durables et écologiquement rationnels.

« Depuis 2019, nous travaillons déjà sur les projets environnementaux. Nous nous sommes rendu compte que la femme est la première actrice de développement et première éducatrice. A cet effet, l'ONG EWC a envisagé des projets d'éducation de la femme et de l'enfant dès le bas âge. Les notions comme : écosystème, climat et ses risques, la propriété, l'insalubrité sont enseignées aux enfants et on les incite à apporter leurs contributions sociales. Dans leurs parcelles respectives, nous encourageons les enfants à planter la citronnelle, à entretenir les arbres fruitiers », a indiqué Splendide Lendongo.

La participation des femmes et des filles à la formulation, la planification et l'exécution des politiques environnementales s'accroit doucement. C'est ainsi que certaines communautés reconnaissent qu'il ne peut y avoir de développement durable sans la pleine participation des femmes.

D'ailleurs, le programme d'action adopté par la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, qui s'est tenue à Beijing en 1995, souligne la nécessité de faire participer activement les femmes à tous les niveaux de prise de décisions concernant l'environnement et d'intégrer une perspective sexospécifique dans toutes les stratégies en faveur du développement durable.

« Les femmes voient les avancées du monde et ne souhaitent pas rester en marge de cette évolution. Elles souhaitent être prise en compte dans les sphères de décisions et être des actives de développement », a commenté la présidente de l'ONG EWC. Celle-ci promeut le leadership féminin et entend améliorer la condition de la femme et de la jeune fille africaine.

A l'issue de l'assemblée générale, l'ONG EWC a créé deux nouveaux organes de directions et la coordination générale qui va réunir essentiellement les membres fondateurs et co-fondatrices de Elite Women'S Club et le secrétariat exécutif national qui gérera le club au quotidien.

« Alors soyons des femmes capables, qui n'ont pas peur d'avoir des responsabilités, et qui savent prendre des initiatives et surprendre le monde, oui parce que nous le pouvons », a conclu Splendide Lendongo.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X