Afrique: Greenpeace s'insurge contre les tentatives de transformer les pays africains en poubelles de déchets plastiques.

communiqué de presse

Dakar, Sénégal, 18 Mai, 2021 - Le géant allemand du transport maritime Hapag-Lloyd a été pris en flagrant délit de fraude par les douanes sénégalaises. Selon Libération, le cinquième armateur mondial tentait frauduleusement de faire entrer 25 tonnes de déchets plastiques au Sénégal [1]. La marchandise a été saisie sur le navire Hansa Neuburg. La compagnie a accepté de faire une transaction pour 2 milliards de francs CFA en plus de réexporter les produits en question.

Cette nouvelle éclate un jour après que Greenpeace et la BBC ont dévoilé comment le Royaume-Uni a déversé et brûlé des déchets plastiques en Turquie.

Awa Traore, responsable de la campagne Océans de Greenpeace, a déclaré :

"Il est décourageant de constater que les pays du Nord n'ont aucun respect pour les lois qu'ils élaborent et votent collectivement, sans parler des lois de nos pays, qui servent à protéger nos populations. Ils ne reconnaissent notre souveraineté que lorsque cela leur convient ; et lorsque ce n'est pas le cas, nous redevenons rapidement des terres en friche, qu'ils continuent d'essayer de nous transformer depuis des siècles.

"Le programme des Nations Unies pour l'environnement a publié un rapport au début de l'année sur l'impact disproportionné de la pollution plastique sur les communautés et les pays marginalisés. Il a constaté que ces communautés connaissent des taux élevés d'injustice environnementale.

"L'Afrique n'est pas un dépotoir et ne peut plus être à la merci des intérêts des entreprises. Celles-ci font croire au monde entier que les emballages en plastique peuvent être durables, puis ils finissent sur nos côtes. Le gouvernement sénégalais a créé un bon précédent en imposant une amende aussi lourde. Nous espérons que d'autres gouvernements africains confrontés au même problème feront de même."

Notes à la rédaction -

[1] Port de Dakar : 24 containeurs allemands remplis de déchets saisis !

[2] En 2019, les déchets plastiques ont été classés parmi les autres substances dangereuses dont le commerce multinational est restreint par la Convention de Bâle (ces substances comprennent les déchets électroniques et les déchets nucléaires).

[3] L'année dernière, le gouvernement sénégalais a adopté une loi pour l'interdiction de plusieurs articles en plastique à usage unique dans le but de lutter contre sa crise plastique croissante, notamment les sachets et les tasses à café en plastique.

[4] En 2019, le Guardian a rapporté que les États-Unis ont déversé 1 milliard de tonnes de plastique au Sénégal en l'espace d'un an.

[5] Des images de déchets plastiques au Sénégal sont disponibles ici.

Contacts:

Greenpeace Africa press desk: [email protected]

Mikaïla Issa, Consultant Communications et Media pour Greenpeace Africa: +221782199410, [email protected]

Awa Traoré, Chargée de campagne pour les océans à Greenpeace: +221770993001, [email protected]

Plus de: Greenpeace

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X