Congo-Kinshasa: Kub'Art Gallery - L'exposition « Mke » prolongée jusqu'à début juin

L'engouement suscité par l'événement de lancement de la plateforme de médiation culturelle virtuelle, proposée en ligne depuis le 27 mars, est tel qu'il s'est accordé une rallonge et se poursuit désormais jusqu'au 5 juin.

« De manière générale, l'exposition virtuelle a suscité beaucoup de trafic », a dit au Courrier de Kinshasa la rédactrice et chargée des relations publiques Kub'Art Gallery. Aux dires de Larissa Diakanua, c'est à la demande des amateurs d'arts que l'événement censé fermer ses portes il y a une semaine les garde encore ouvertes. « Certaines personnes ont souhaité que l'exposition soit prolongée pour leur donner l'opportunité d'y avoir encore accès », nous a-t-elle affirmé.

Du samedi 8 mai, date initiale de clôture de Mke, au samedi 5 juin, quatre semaines de plus, c'est quasiment un mois que l'exposition dédiée à la femme peut encore se visiter sur la toile, probablement le temps de convaincre définitivement des admirateurs déjà séduits. Surtout que, a-t-elle soutenu, « les acheteurs d'art prennent en général le temps d'admirer les œuvres avant de passer à l'achat ». Et d'ajouter que, de leur côté, « les artistes aussi ont exprimé le même désir ».

Il semble que les œuvres de Sardoine Mia, Anastasie Langu, Mireille Asia Nyembo, Ley Mboramwe, Brams Baelo, Dechris Mukanya et Kando, ont largement donné la preuve du foisonnement des talents en RDC. Aussi Larissa a-t-elle souligné que déjà « l'exposition en soi attire les regards de manière générale ». Toutefois, ajoute-t-elle, il se dégage certaines préférences. I

l s'agit notamment, a-t-elle affirmé, « des photos d'Anastasie, les œuvres de Mireille, Sardoine et Kando » qui ne laissent pas indifférents. Et même, nous confient-elle, qu'elles « suscitent beaucoup de questions ». Ce qui réjouit Kub'Art Gallery et le conforte dans sa pensée qui est de servir de vitrine à l'art réalisé par les Congolais. Dès lors, la plateforme ne peut s'empêcher de formuler de belles attentes. « Nous espérons vendre une bonne dizaine d'œuvres d'ici la clôture », nous a dit Larissa confiante en cette expérience qui ne saurait être que de bon augure pour l'avenir.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X