Congo-Kinshasa: Violences faites aux femmes - L'UNFPA réaffirme son engagement à travailler avec la FDNT

Selon un communiqué de presse publié récemment par le bureau de la conjointe du chef de l'Etat, la directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Natalie Kanem, en visite en RDC, a réaffirmé la volonté de son institution de continuer à travailler avec la Fondation Denise-Nyakeru-Tshisekedi (FDNT) pour renforcer les efforts visant la résolution du problème des violences basées sur le genre et de la santé maternelle en RDC, avec un accent particulier sur les adolescentes et les filles.

Reçue par la première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, la directrice exécutive de l'UNFPA, le Dr Natalia Kanem l'a félicité pour son combat en faveur de l'amélioration de la condition de la femme en République démocratique du Congo (RDC), pour son plaidoyer à la participation des femmes, et son engagement dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

A en croire Natalia Kanem, la meilleure façon de s'attaquer au problème de la prévention et de la réponse aux VBG est de renforcer l'agenda au niveau continental à travers le plan stratégique de l'OAFLAD (Organisation des premières dames d'Afrique pour le développement). « Ce, en utilisant l'opportunité d'avoir la RDC à la présidence de l'Union africaine », a-t-elle indiqué.

La FDNT a présenté de manière globale sa vision articulée sur quatre axes et les actions conjointes menées avec l'UNFPA à travers la RDC. En somme, la première dame a exprimé sa satisfaction pour ce partenariat parti pour longtemps. "Les défis sont énormes et le pays est grand. Pour ma part, je vais continuer à faire mon plaidoyer au niveau du gouvernement par rapport aux ressources qu'il doit mettre en place pour ces questions de violences basées sur le genre. J'espère que l'UNFPA va s'impliquer et nous accompagner. Mon souhait est d'effectuer des descentes dans les différentes provinces du pays", a déclaré Denise Nyakeru Tshisekedi.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X