Afrique: Financement des économies africaines - Les conditions de réussite du sommet de Paris, selon Macky Sall

Dakar — Le sommet de Paris sur le financement des économies africaines sera une réussite s'il parvient à "établir et porter une dynamique novatrice" axée sur la réforme, un nouvel état d'esprit de partenariat et de nouveaux paradigmes pour un New Deal, a estimé, mardi, le chef de l'Etat sénégalais.

Le président Macky Sall participe à Paris au sommet sur le financement des économies africaines.

"Ce sommet sera une réussite s'il parvient à établir et porter une dynamique novatrice à trois niveaux : un, la réforme ; deux, un nouvel état d'esprit de partenariat ; et trois, de nouveaux paradigmes pour un New Deal, à défaut d'un Plan Marshal pour l'Afrique", a twitté Macky Sall.

Selon lui, "c'est une nécessité vitale pour nos économies. Autrement, tous les efforts d'émergence resteront vains".

Le président sénégalais a remercié son homologue français Emmanuel Macron "pour l'accueil chaleureux et pour cette importante initiative sur le financement des économies africaines".

Selon lui, "le contexte de la pandémie du Covid-19 rend encore plus pertinente la tenue de ce Sommet".

Cette rencontre réunit des chefs d'Etat et de gouvernement de pays africains et de pays partenaires, ainsi que des dirigeants d'institutions financières internationales.

Ce sommet vise à "mobiliser des initiatives et mécanismes innovants", en soutien aux efforts de relance des économies africaines dans le contexte de la crise engendrée par la pandémie du COVID-19.

Plusieurs sujets y seront discutés, dont ceux relatifs au traitement de la dette, à l'allocation de droits de tirages spéciaux, aux partenariats publics-privés, au financement des infrastructures et autres secteurs clefs de l'économie.

Parmi les chefs présents, il y a entre autres Joao Lourenço d'Angola, le président en exercice de l'Union africaine et président de la RDC, Félix Tshisekedi, le Mozambicain Felipe Nyusi, le Rwandais Paul Kagame, Alassane Ouattara et Macky Sall.

Les Etats-Unis, la Chine, l'UE, le FMI et la Banque mondiale seront également de la partie.

Selon le site de l'Elysée, "ce Sommet fait suite à la diffusion d'une tribune de 18 dirigeants africains et européens, publiée le 15 avril 2020, en faveur d'une mobilisation de la communauté internationale pour affronter les conséquences de la crise sanitaire et économique causée en Afrique par la pandémie".

La même source annonce qu'à l'issue du Sommet, le président Emmanuel Macron tiendra une conférence de presse conjointe avec le président de la République démocratique du Congo et président de l'Union africaine, Félix Tshisekedi Tshilombo.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X