Tunisie: Message anti-Covid-19 d'artistes tunisiens - Le chant de l'espoir et des retrouvailles

Dessin sur le thème de la Covd

Quel meilleur message anti-Covid-19 que la promesse des retrouvailles et de la reprise de la vie, en un lendemain meilleur ! Au lieu d'alarmer, de faire peur et de verser dans l'angoisse et l'attiser, pour faire respecter le port du masque et les consignes sanitaires, un clip vidéo a préféré, à juste titre, prendre le contre-champ , disponible sur le lien : https://www.youtube.com/watch?v=0mTT-MRfjBU.

Des figures emblématiques de la chanson tunisiennes, du théâtre et des réseaux sociaux ont été en effet réunis dans un chant de réconfort, de rebond et d'espoir. Olfa Ben Romdhane, Asma Ben Ahmed, Bayrem Kilani et Anis Letaief ont prêté voix forte. Des paroles de Hammouda Fellah, mises en musique dans une composition originale par Bayrem Kilani, livrent un message qui interpelle et mobilise à la fois, en toute douceur.

Ils sont rejoints par Raouf Ben Amor, Dalila Meftahi, Jouda Najah, Najla Ben Abdallah, Nidhal Saadi, Sahri Bahri et Mohamed Bouglia. Tous sont proches du public tunisien, sincères dans leurs expressions. Profondément acquis à la cause de la lutte contre le Covid, tous se sont portés volontaires, pour participer bénévolement, à ce projet.

L'axe central du chant est que vous nous êtes cher, très cher. Protégez-vous, protégez-nous, nous vivrons ensemble heureux. Le réconfort est ponctué : une épreuve qui sera surmontée. Son danger finira par s'estomper, nous retrouverons ceux qui nous sont chers et reprendrons nos bonnes habitudes. À condition ! Et c'est là qu'intervient de nouveau l'impératif des consignes sanitaires. Les valeurs sont égrenées : la patience, l'endurance, l'amour de l'autre, la solidarité. Le devoir est rappelé : vigilance, protection de soi et des siens. Le lendemain meilleur est annoncé : la joie de la reprise et des retrouvailles, le bonheur de serrer les mains et de serrer les siens entre ses bras...

Alternant risques et promesses, et mises en garde et espoir, le clip vidéo propage, avec leurs paroles simples et leur musique raffinée, des ondes positives, tranche avec des discours homériques ou angoissants qui se sont partout avérés contre-productifs.

Ce projet est porté par le ministère de la Santé, l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, l'OMS, et l'UNICEF avec l'appui financier de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et de l'émirat du Koweït.

La production a bénéficié de jeunes talents confirmés. C'est ainsi que la direction musicale a été assurée par Sami Ben Saïd (pianiste, compositeur/arrangeur, directeur de la présente session des Journées musicales de Carthage). À la guitare, Hédi Fahem (lauréat et du Yamaha Award Guitarist 2019 / Lie Mc Comb 2020).

Quant au Quatuor cadences, il était composé de Ala Bous lama (1er violon), Mohamed Bouslama (2ème violon, directeur de l'Orchestre symphonique de Tunis), Afif Bouslama (Alto) et Hosni Naghmouchi (Cello). Dans ses studios, Selim Saïed a déployé tout son art d'enregistrement, mixage et mastering. La réalisation a été assurée par Anouar Boukhris, avec Mohamed Ayed en tant que directeur photo.

Parolier et compositeur, artistes et comédiens, musiciens et cinéastes livrent ainsi un magnifique concentré de vigilance, mais aussi de réconfort et surtout d'espoir. Une autre manière de communiquer, de revenir sur des épreuves endeuillantes, avec des mots qui pansent les plaies et font oublier les mauvais souvenirs, pour laisser poindre à l'horizon, la joie de vivre retrouvée. Un hymne à la vie.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X