Burundi: Les habitants de Gatumba victimes de graves inondations

Inondations(photo d'archives)

Au Burundi, les habitants de Gatumba, une commune à l'ouest de Bujumbura et située au bord du lac Tanganyika et de la rivière Rusizi, sont victimes de graves inondations.

Les eaux ont envahi l'ensemble des quartiers de Gatumba qui ressemble désormais à un lac. Après avoir quitté le lit de la rivière Rusizi, la montée des eaux a submergé les maisons, provoquant la fuite de plus de deux milles personnes.

Une situation difficile

Célestin Manirakiza habite dans le secteur Kinyinya 2 de la zone Gatumba. Il est père de cinq enfants et vit désormais dans l'eau.

"L'eau a déjà détruit les maisons, certains animaux domestiques sont morts, il n'y a pas de toilettes et nous craignons l'explosion de la maladie des mains salles. L'eau a envahi nos champs, les agriculteurs ne savent plus à quel saint se vouer. Dieu seul sait comment chacun vit. Certains mangent une seule fois par jour, d'autres ne trouvent rien " se plaint-il.

Jocelyne Nijimbere est mère de sept enfants. Devant sa maisonnette submergée, elle prend une barque pour aller chercher de la nourriture.

Elle explique que " les enfants n'étudient plus. Ni les élèves ni leurs enseignants, ils n'ont pas les moyens de se déplacer." Quel parent pensez-vous peut trouver les moyens de nourrir ses enfants et de les déplacer aussi en bateau ? S'interroge Jocelyne Nijimbere. "On ne fait rien, nous passons les nuits debout à la belle étoile ! Même les maisons qui ne sont pas encore par terre sont submergées. "

Hakizimana Bijoux et ses enfants ont déjà quitté leur maison. Ils sont installés au bord de la route avec tous leurs objets ménagers.

"A la nuit tombée, c'est la galère. Dans ma maison, l'eau arrive au niveau de la poitrine. Avec cette inondation, les toilettes se sont déversées dans l'eau et tout rentre dans nos maisons. C'est la situation que nous vivons " explique t-elle.

Appel à l'aide

Les écoles, les églises, les structures sanitaires, les marchés, les routes et les maisons d'habitations sont submergés. Nous avons besoin de l'intervention du gouvernement, affirme Julien Nimbona, l'ancien chef de secteur.

"Nous sommes à la croisée des eaux du lac Tanganyika et de la rivière Rusizi. Maintenant nous sommes dans une île. Le gouvernement c'est notre père et nous sommes ses enfants. Alors nous demandons au gouvernement de nous aider pour nous sauver de cette situation catastrophique " exhorte t-il.

C'est la troisième fois en trois ans que les inondations frappent les habitants de Gatumba et cette année, au moins 4.600 élèves ont dû abandonner provisoirement l'école.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X