Afrique: Des médecins demandent l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo

Symbole des Jeux Olympiques .

À un peu plus de trois mois de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, une importante association médicale japonaise appelle à l'annulation de l'événement en raison de la flambée actuelle de nouvelles infections liées au COVID-19.

Une association japonaise de 6000 médecins a appelé mardi à l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo, qui risquent selon eux d'aggraver encore la situation sanitaire déjà précaire dans le pays.

Nous pensons qu'annuler un événement qui a le potentiel d'accroître le nombre d'infections et de morts est le bon choix, a indiqué la Tokyo Medical Practitioners Association cité par le service anglais de la VOA.

L'Association des médecins de Tokyo a publié, lundi 18 mai, une lettre ouverte au Premier ministre Yoshihide Suga avertissant que les hôpitaux de la capitale japonaise "sont pleins et n'ont presque plus de capacité de réserve", précise la même source.

Le groupe qui représente environ 6 000 médecins exhorte Yoshihide Suga à convaincre le Comité international olympique que la tenue des jeux olympiques serait "difficile" et que l'événementt devrait être annulé.

La flambée actuelle de la pandémie a incité les autorités japonaises à placer Tokyo et plusieurs autres préfectures sous l'état d'urgence, entraînant une demande croissante du grand public pour l'annulation des Jeux olympiques, qui devraient commencer le 23 juillet après un an de retard en raison de la pandémie.

Un sondage d'opinion publié lundi par le journal Asahi Shimbun a révélé que plus de 80% des Japonais sont opposés aux jeux, 43% souhaitent qu'ils soient annulés et 40% demandent qu'ils soient à nouveau reportés.

Seuls 14% d'entre eux souhaitent que les Jeux olympiques se déroulent comme prévu.

Les médecins ont fait aussi remarquer qu'ils devront bientôt gérer les cas liés à la chaleur extrême dans la capitale durant les mois d'été. Et si les Jeux olympiques devaient faire grimper le nombre de morts, le Japon devra en assumer l'entière responsabilité. En plus, réserver des lits d'hôpitaux pour les athlètes ne correspondait pas à la Charte olympique.

Le 13 mai, un syndicat de médecins hospitaliers japonais estimaient déjà impossible d'organiser les Jeux olympiques en toute sécurité à un moment où les gens dans le monde entier se battent contre le nouveau coronavirus, rapporte Radio Canada.

Les organisateurs ne cessent de répéter que des mesures antivirus très strictes et l'interdiction de spectateurs venus de l'étranger permettront aux JO d'avoir lieu en toute sécurité.

Le comité d'organisation des J.O. Tokyo 2020 a annoncé mardi avoir reçu 395 candidatures de la part de médecins du sport volontaires pour prêter main-forte, soit deux fois plus de candidats que le nombre espéré.

Tokyo 2020 avait confirmé fin avril avoir sollicité par ailleurs les services de 500 infirmiers japonais pour l'événement, une initiative qui avait provoqué de vives critiques au Japon.

Le Japon connait une recrudescence des cas de COVID-19 qui a forcé les autorités à élargir l'état d'urgence sur une partie du pays jusqu'au 31 mai.

Selon Reuters, seulement 3,5 % des 126 millions de Japonais ont été vaccinés.

Le pays a enregistré officiellement environ 11 500 décès dus au covid-19 depuis le début de 2020.

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X