Sénégal: Promotion des sciences - Mamadou Talla invite les acteurs à activer plusieurs leviers

Les six programmes du Ministère de l'Éducation nationale ont été évalués hier et ont donné des résultats satisfaisants. Selon Mamadou Talla, la quasi-totalité des indicateurs sont au vert. Toutefois, le ministre invite les acteurs à activer plusieurs leviers pour une meilleure présence des élèves dans les séries scientifiques.

En prélude à la revue sectorielle qui va regrouper les Ministères de l'Éducation, de la Formation professionnelle et de l'Enseignement supérieur, le département de l'éducation a tenu hier sa pré-revue du Programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence de l'éducation et de la formation (Paquet-Ef), en présence de tous les acteurs du niveau central. Directeurs, coordonnateurs de programmes, de projets ou de structures se sont réunis autour du Ministre de l'Éducation pour partager les rapports annuels de performance de l'année dernière et présenter les Programmes de travail annuel (Pta) de 2021.

Après présentation et analyse des différents rapports, les acteurs se sont accordé à reconnaître que plusieurs indicateurs ont été atteints, d'importantes avancées notées malgré les effets de la pandémie du nouveau coronavirus.

Les statistiques ont révélé que le taux d'achèvement est élevé, celui d'abandon a baissé ; alors que le taux d'accès dépasse 85 %. L'ensemble des six programmes ont été évalués et ont donné des résultats satisfaisants. Le Ministre de l'Éducation s'est réjoui du taux élevé de la parité noté dans le système qui s'élève à 1,2 % en faveur des filles.

La rencontre a aussi permis aux parties prenantes de mettre un focus sur quelques points d'attention, notamment la nécessité d'accentuer les efforts pour l'orientation des élèves vers les mathématiques et les sciences. Selon Mamadou Talla, beaucoup d'efforts sont faits pour accompagner les élèves et les enseignants dans la promotion de l'enseignement des sciences. Des initiatives comme le concours miss mathématiques, miss sciences, olympiades des mathématiques, création de lycée d'excellence dédié aux sciences, construction de blocs scientifiques et techniques, des équipements modernes comme les charriots mobiles, autant de mesures d'accompagnement pour encourager les élèves et les inciter à apprendre les sciences. Malgré tous ces efforts consentis, le constat est toujours là. « Le taux de fréquentation par les élèves des séries scientifiques reste encore faible », se désole le Ministre de l'Éducation Mamadou Talla.

Dans le cadre de la recherche de solutions à cette problématique, la Direction de l'enseignement moyen secondaire général (Demsg), en collaboration avec le Centre national d'orientation scolaire et professionnelle (Cnosp), a élaboré une stratégie nationale pour la promotion des sciences. Selon son Directeur Pape Kandji, ce document a pour objectif de mettre en place un ensemble de mécanismes pour relever ce défi.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 110 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X