Gambie: Des hommes armés en cagoule attaquent un homme d'affaires et emportent des millions

Le journal The Point peut confirmer de sources certaines qu'une douzaine d'hommes armés ont pris d'assaut le dimanche matin la résidence de Walid Bourgi, Président Directeur Général de la société Bourgi Motor Spare Parts située à Old Jeshwang, et ont emporté des millions de dalasi.

Les cambrioleurs étaient divisés en deux groupes. Un groupe de six malfaiteurs ont pénétré dans la résidence de l'homme d'affaires après avoir cassé l'une des fenêtres tandis que l'autre groupe attendait en bas de l'immeuble où se trouvait le magasin.

Les cambrioleurs ont également emporté des IPhones, des chaines en or, des montres ainsi que d'autres articles de valeur. Ils ont scellé la bouche et attaché les mains de la fille de Mr Bourgi qui se trouvait dans la maison.

Walid Bourgi, la victime, a confirmé les faits lorsqu'il a été contacté par le journal The Point. Il a qualifié l'incident de très malheureux.

" J'ai entendu des bruits lorsque je suis entré dans la douche. Ma fille est venue près de la porte et m'a demandé si j'avais entendu des bruits. Je lui ai demandé si elle savait d'où venaient ces bruits. Mais elle n'en savait rien. Ma fille a alors décidé d'aller s'enquérir sur la provenance de ces bruits. Je l'ai soudainement entendu crier et l'un des cambrioleurs a ouvert le feu " a-t-il déclaré. Selon lui, l'incident s'est produit aux environs de 2 heures le dimanche matin. Sa famille se préparait alors à aller au lit, et ce, après avoir regardé la télévision toute la soirée.

"J'ai sursauté lorsque j'ai entendu le coup de feu. Malheureusement, lorsque j'ai ouvert la porte, l'un des cambrioleurs qui se trouvait près de la porte a pointé son arme vers moi. Immédiatement, les cambrioleurs ont commencé à m'administrer des coups. Ils m'ont donné une multitude de coups. "

Les cambrioleurs, révèle Mr Bourgi, l'ont ordonné de leur montrer où se trouvait l'argent ou sinon il serait tué. " Ils m'ont trainé dans la chambre et m'ont ordonné de leur montrer où se trouvait l'argent au risque d'être tué. Ils ont emporté le coffre-fort qui se trouvait dans ma résidence. Ils m'ont ordonné d'ouvrir le coffre mais je leur ai dit que je n'étais pas en possession de la clé. Les malfaiteurs ont continué à m'administrer des gifles et des coups de pied. Je leur ai demandé de prendre le coffre car je savais que ce coffre était vide. "

Les cambrioleurs, a-t-il ajouté, ont ouvert une bouteille et l'ont aspergé d'eau froide. Il a également affirmé que trois des cambrioleurs portaient des cagoules tandis que les autres avaient le visage découvert.

Poursuivant son récit, Walid Bourgi a également affirmé que les cambrioleurs ont emporté une somme oscillant entre 20.000 et 25.000 dalasi qui se trouvait dans la maison. Cette somme d'argent appartenait à ses filles pour leurs besoins quotidiens.

" Lorsque les cambrioleurs ont pointé leurs armes vers moi et ont commencé à m'assener des coups, ma fille a alors décidé de leur indiquer où se trouvait la somme d'argent. C'est à ce moment-là que ma fille a emmené les cambrioleurs dans le magasin qui se trouvait au rez-de-chaussée de la résidence. "

" En ce moment précis, je ne veux pas révéler la somme totale qui a été emportée par les cambrioleurs car la Police mène présentement une enquête en vue d'élucider cette affaire. "

" Les rapports constants de vols à main armée en cours dans le pays doivent être une source de préoccupation pour tous les Gambiens. J'exhorte tous les Gambiens à se rendre au poste de police le plus proche afin de mettre les coupables en état d'arrestation au cas où ces IPhones et la montre sont mis en vente dans un marché de la place. "

Entre-temps, il y a une belle récompense pour toute personne qui fournira des informations permettant la mise en arrestation de ces criminels par la police.

Le conducteur Sénégalais à l'origine de la fracture à la jambe de l'officier de l'Unité d'Intervention de la Police mis en état d'arrestation

Plus de: The Point

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X