Algérie: Ouargla - Mustapha Mech, un artiste bien inspiré de la calligraphie islamique

Ouargla — Mustapha Mech, natif de Bamendil, dans la périphérie d'Ouargla, est un des calligraphes les plus représentatifs sur la scène nationale et bien inspiré de l'authenticité de la civilisation islamique.

Spécialisé par le diwani, un style calligraphique de l'alphabet arabe cursif développé dans l'Empire ottoman notamment, Mustapha Mech, qui avait remporté le deuxième prix de l'édition 2021 du Festival culturel national de la calligraphie arabe (Palais de la culture Moufdi Zakaria -Alger), dispose d'une série de tableaux et d'œuvres artistiques illustrant visuellement la beauté de la calligraphie arabo-musulmane.

Titulaire d'un diplôme en Génie architectural, il a acquis au fil du temps une longue expérience dans ce domaine artistique qui a toujours occupé une place spécifique dans le patrimoine culturel algérien.

Agé de 47 ans, Mustapha Mech a pris part, au cours de sa carrière professionnelle dans le monde de la calligraphie, à de nombreuses expositions et manifestations culturelles, tant au niveau national qu'à l'étranger, à l'instar du Salon national de la calligraphie arabe (Batna- 2015), le 1er festival de la calligraphie arabe et de l'ornement islamique (Alger-2007), la 9ème édition du festival international "les pionniers de la calligraphie arabe" (Irak-2016), ainsi que cinq participations au concours international de la calligraphie à Istanbul (Turquie).

Sa passion pour la calligraphie depuis son plus jeune âge, en plus de ses rencontres avec des calligraphes chevronnés à travers les différents rendez-vous culturels auxquels il a pris part, tels que Youcef Boulaaras, ont été parmi les principaux facteurs ayant contribué à l'épanouissement de son art, a-t-il confié à l'APS.

S'agissant du développement et de valorisation de la calligraphie arabo-musulmane à l'échelle nationale, l'artiste Mustapha Mech a mis l'accent sur la nécessité de créer une école spécialisée dans la formation de jeunes talentueux, en appelant aussi à créer un marché consacré à la calligraphie afin de donner l'opportunité aux artistes algériens de faire connaître leurs œuvres et les exposer à la vente.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X