Angola: La municipalité de Virei la plus touchée par la peste acridienne

Mocâmedes — La municipalité de Virei est le foyer de la peste acridienne qui a frappé la province de Namibe au début du mois et a déjà détruit cinq hectares de cultures.

Des techniciens du ministère de l'Agriculture et de la Pêche et des administrations municipales de Virei et Mocamedes se trouvent dans la région, pour lutter contre le fléau de sauterelles.

S'adressant à la presse mercredi, après avoir visité les champs détruits, le chef du département de surveillance épidémiologique animale et végétale, Luís Abel, a déclaré que les équipes avaient renforcé le travail, car les insectes doivent être neutralisés dans la phase de croissance, ce qui rend plus difficile la lutte lorsqu'ils sont adultes.

Ce fléau complique encore la situation sociale difficile des 28 000 habitants de Virei touchés par la sécheresse, car ces insectes ravagent le peu qui devait être récolté cette année.

La peste acridienne, qui touche certains pays de la région australe de l'Afrique, est une conséquence du changement climatique, qui influe massivement sur la reproduction des sauterelles, affectant ainsi les champs agricoles et les pâturages.

En Angola, les sauterelles ont déjà envahi les provinces de Cuando Cubango, Cunene, Namibe, Huíla et Benguela.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X