Ile Maurice: Dialogue politique - Les propositions de différents ministères discutées avec le ministre des Finances

communiqué de presse

Le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, a eu des réunions consécutives, aujourd'hui à Port Louis, avec le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, M. Soomilduth Bholah, ainsi qu'avec le ministre de l'Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, M. Kavydass Ramano.

L'objectif de ces réunions axées sur le dialogue politique est de donner l'opportunité à chaque ministre de discuter avec le ministre des Finances en ce qui concerne les différentes propositions et les projets clés de leurs ministères respectifs dans le cadre du prochain exercice budgétaire.

Dans une déclaration, le ministre Bholah a fait ressortir que, depuis les six dernières années, il a mis en œuvre une philosophie pour le secteur des PME et des coopératives et que celle-ci continuera d'être respectée. Cependant, il y a de nouveaux éléments à prendre en compte et de nouveaux investissements à réaliser afin de moderniser davantage le secteur, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le secteur de l'industrie, le ministre Bholah a souligné que l'Industrial Policy and Strategic Plan fait déjà provision pour des mises à jour dans ce secteur. A la suite de discussions avec le ministre des Finances, a-t-il indiqué, il a été convenu que les rôles des organismes parapublics associés au ministère, tels que SME Mauritius, le Mauritius Standards Bureau, et le Fashion and Design Institute, entre autres, devraient être revus malgré la situation actuelle.

Environnement, gestion des déchets solides et changement climatique

Pour sa part, le ministre Ramano a souligné qu'au niveau de son ministère, il y a deux divisions qui sont concernées : la division de l'environnement et celle de la gestion des déchets solides. L'un des éléments importants annoncés par le gouvernement est que le pays passe d'une économie linéaire à une économie circulaire en ce qui concerne la gestion des déchets, ce qui implique des implications financières.

De plus, une série de mesures sont recommandées concernant le changement climatique, la lutte contre le plastique et la gestion des zones côtières, entre autres. Toutes les mesures recommandées sont conformes au programme gouvernemental, a-t-il ajouté.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X