Afrique: Le Comité technique d'examen des demandes (TRP) a partagé les leçons apprises avec le Conseil d'administration et met en avant les 157 demandes de financement approuvées en 2020.

analyse

Un rapport de « leçons apprises » a été préparé pour la 45e réunion du Conseil d'administration et donne un aperçu des activités menées par les membres du Comité technique d'examen des demandes (TRP), ainsi qu'une analyse approfondie des progrès et des défis que les pays rencontrent encore.

Activités du TRP en 2020

Le rapport présente les analyses et les résultats des activités du TRP en 2020, au cours des trois fenêtres de financement 157 demandes de financement ont été examinées entre février et décembre 2020, pour un montant de 11,34 milliards de dollars de fonds alloués et représentant environ 90% des fonds alloués pour le présent cycle d'allocation.

Les enseignements tirés comprennent également l'examen des plans d'investissement détaillés pour 13 initiatives stratégiques (IS), représentant 191 millions de dollars de fonds catalytiques.

Les principaux progrès mis en évidence par l'examen

En général, les membres du TRP ont reconnu la bonne qualité des demandes de financement et en ont jugé plus de 89 % bonnes ou très bonnes. Le TRP a constaté que les candidats ont utilisé avec succès des modalités de demande différenciées pour présenter succinctement leurs demandes de financement. Ils ont également souligné les progrès réalisés dans l'intégration des dimensions clés transversales telles que les défis liés au genre et aux droits de l'homme, les systèmes résilients et durables pour la santé (RSSH), la durabilité financière et des systèmes, l'optimisation des ressources et la décentralisation des systèmes pour la santé.

L'examen des initiatives stratégiques (IS) a également montré des signes d'impact positif pour l'avenir : Les membres du TRP ont reconnu que les IS sont bien positionnées pour réaliser la stratégie du Fonds mondial et sont bien ciblées sur les domaines d'investissement approuvés par le Conseil. Ils prennent clairement en compte les recommandations du Groupe de référence de l'évaluation technique (TERG) et du Conseil, ainsi que les anciennes suggestions du TRP. Les membres du TRP réclament une " théorie du changement " (ToC) globale et claire qui définisse l'impact que le Fonds mondial recherche par le biais des SI, et qui oriente la sélection et le développement des SI individuels. Cela profiterait au programme des IS en facilitant une meilleure allocation du financement des IS afin de combler efficacement les lacunes programmatiques clés qui ont le plus grand potentiel pour catalyser l'impact des subventions.

Domaines d'amélioration et de préoccupation pour la mise en œuvre des subventions 2020-2022

Même si certains progrès ont été constatés, il reste des domaines à améliorer, afin d'assurer un impact maximal et une approche d'optimisation des ressources qui évite les doublons. Le TRP observe une certaine déconnexion entre les cibles et les approches prévues pour la maladie, les activités et les budgets prévus pour le programme. Même si les obstacles et les goulots d'étranglement ont été identifiés et que le soutien du Fonds mondial existe depuis de nombreuses années, l'impact est encore trop faible. Le TRP recommande des approches plus ambitieuses et plus pratiques pour l'établissement des cibles, notamment en mettant davantage l'accent sur les résultats des programmes nationaux plutôt que sur le rendement des subventions distinctes. En particulier, le TRP estime qu'une coordination et une synergie accrues entre les partenaires pour soutenir les efforts des programmes nationaux de lutte contre la maladie sont essentielles pour résoudre ce problème.

L'une des principales préoccupations des membres du TRP est de s'assurer que les interventions de base fondées sur des preuves sont en place pour répondre à des contextes épidémiologiques spécifiques. Si le Fonds mondial veut faire une réelle différence, les interventions à fort impact doivent être identifiées par des approches fondées sur des preuves et doivent être financées en priorité.

En ce qui concerne les IS, comme indiqué ci-dessus, le TRP fait appel à la théorie du changement (ToC) pour définir l'impact envisagé et sert à orienter la sélection et le développement des IS individuels. En plus de l'architecture globale, la ToC de chaque SI individuel doit présenter un énoncé du problème bien défini, une brève délimitation des domaines associés à financer en priorité, des indicateurs distincts pour mesurer les résultats et un résumé de la manière dont les résultats seront mesurés en tenant compte des risques du programme et des mesures d'atténuation.

Selon le TRP, et parce que les IS financent de nombreuses formes d'assistance technique (AT), l'occasion se présente d'améliorer l'approche de l'AT, de continuer à donner la priorité à l'AT menée et détenue par les pays, en se concentrant sur le renforcement et l'utilisation des capacités locales. Le TRP suggère que l'AT soit soutenue par des termes de référence de haute qualité, avec des résultats mesurables et limités dans le temps, afin de renforcer la responsabilité et la coordination de l'AT entre les partenaires techniques et de développement.

Enfin, le rapport du TRP souligne l'impact substantiel de COVID-19 sur les programmes de lutte contre la maladie, qui a entraîné l'interruption de la prestation de services, réduisant ainsi la portée des activités des établissements de santé et des communautés. Le TRP prévient que des actions intentionnelles devront être prises pour atténuer les impacts à court et à long terme de COVID-19.

Le document du Conseil GF/B45/07, 2020 Technical Review Panel Lessons Learned, devrait être disponible sous peu à l'adresse https://www.theglobalfund.org/en/board/meetings/45.

Plus de: GFO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X